Scolyte birayé

  • Nom latin : Trypodendron lineatum (Olivier)
  • Nom anglais : Striped ambrosia beetle
  • Ordre : Coleoptera
  • Famille : Curculionidae
Description

Distribution

Colombie-Britannique, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve, Ontario, Québec

Micro-habitat(s)

Bois d'oeuvre

Dommages, symptômes et biologie

Contrairement à plusieurs espèces de scolytes de l’écorce, les scolytes du bois n’attaquent habituellement pas les arbres vivants. Ils pénètrent en outre dans l’aubier, produisant une sciure blanchâtre, tandis que les scolytes de l’écorce demeurent dans l’écorce et produisent une sciure brune. Cette sciure s’accumule dans les anfractuosités de l’écorce, sur le sol lorsque les grumes gisent sur le sol ou elle flotte sur l’eau lorsque les grumes sont rassemblées dans des estacades flottantes. Les trous forés dans le bois par les scolytes du bois sont habituellement petits et parfaitement ronds. Dans les jours qui suivent leur forage, une coloration foncée causée par un champignon apparaît sur leur pourtour.

Sur le bois de placage et le contreplaqué ou sur la face tangentielle des sciages, les réseaux de galeries de couleur foncée à partir desquels irradient les loges nymphales sont bien visibles.

En Colombie-Britannique, au moins cinq espèces de scolytes du bois endommagent le bois commercial. Parmi ces espèces, le scolyte birayé est le plus abondant et le plus destructeur.

Les œufs sont déposés dans des encoches le long de la galerie parentale. Les larves se nourrissent du champignon qui tapisse les parois de leur galerie. Une fois leur développement achevé, elles aménagent une loge en vue de s’y nymphoser et de s’y transformer en adulte.

Les adultes passent l’hiver dans la litière ou sous l’écorce des arbres poussant sur le bord des forêts. Chez les Trypodendron spp., la période de vol printanier est concentrée et débute lorsque la température dépasse 16 oC Chez les Gnathotrichus spp., les générations semblent se chevaucher. Les Trypodendron spp. attaquent de préférence les arbres qui sont tombés au cours de l’automne précédent ou durant l’hiver.

Au printemps, les adultes qui émergent sont attirés vers le matériel hôte par des odeurs chimiques spécifiques. Les facteurs qui rendent une grume attrayante pour le scolyte demeurent mal compris. On sait cependant que le bois doit présenter une température adéquate et être suffisamment humide et ferme pour permettre la croissance du champignon et le développement du scolyte.

Autres informations

Les scolytes du bois ne se nourrissent pas de bois, mais bien de champignons. Les champignons ambrosia suivants ont été associés aux scolytes du bois : Monilia ferruginea Mathiesen-Kaarik (Trypodendron) et Ambrosiella sulcati Funk, Raphaella sulcati Funk et Graphium spp. (Gnathotrichus). Les spores de ces champignons adhèrent aux scolytes et germent rapidement dans le nouveau matériel hôte favorable, entraînant l’apparition d’une coloration sombre autour des galeries.

Publications du Service canadien des forêts

Scolyte birayé

Régime et comportement alimentaire

  • Mycétophage : Qui se nourrit du mycélium souterrain du champignon.
    • Mycetophile : Qui vit sur les champignons, qui recherchent les champignons et se nourrissent aux dépens des asticots mangeurs de champignons.
Informations sur les hôtes

Le scolyte birayé attaque la plupart des conifères exploités commercialement, mais il affiche une préférence pour le Douglas taxifolié (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco), la pruche de l’Ouest (Tsuga heterophylla (Raf.) Sarg.), les sapins (Abies spp.) et les épinettes (Picea spp.).

Hôte(s) principal(aux)

Douglas bleu, Épinette blanche, épinette blanche de l'Ouest, Épinette d'Engelmann, Épinette noire, pin gris, pin tordu latifolié, pruche de l'Ouest, sapin baumier

Hôte(s) secondaire(s)

Bouleau à papier, cyprès de Nootka, douglas vert, épinette de Norvège, Épinette de Sitka, Épinette rouge, Érable à grandes feuilles, mélèze de l'Ouest, mélèze laricin, peuplier faux-tremble, pin albicaule, pin argenté, pin blanc, pin ponderosa, pin rouge, sapin gracieux, sapin grandissime, sapin subalpin, thuya géant

Date de modification :