Longicorne noir

Longicorne noir - Adulte femelle
  • Nom latin : Monochamus scutellatus (Say)
  • Nom anglais : Whitespotted sawyer
  • Ordre : Coleoptera
  • Famille : Cerambycidae
Description

Distribution

Partout au Canada

Micro-habitat(s)

Tronc, Branche

Dommages, symptômes et biologie

C’est à l’état larvaire que le longicorne noir cause le plus de dommages, en s’alimentant dans les troncs des résineux affaiblis ou récemment morts ou coupés. L’adulte du longicorne inflige des blessures aux jeunes rameaux d’arbres sains en se nourrissant de l’écorce tendre. Tôt en été, la présence abondante d’adultes qui pondent sur les troncs, ainsi que de nombreux rameaux rougis sur les arbres, sont les premiers symptômes de la présence du longicorne.

On relève ensuite la présence de petites accumulations de sciures de bois au pied des arbres ou sur les billes de bois coupées qui proviennent de l’alimentation des larves dans les galeries. La présence de trous circulaires pratiqués à la surface de l’écorce lors de l’émergence des adultes témoigne de la fin des dommages sur les arbres infestés. Enfin, il est fréquent d’entendre un bruit caractéristique émis par la larve en train de gruger le bois de sa galerie.

Le cycle de vie du longicorne noir s’étale sur deux années. Les galeries creusées en surface par les jeunes larves au début de leur développement ont peu de conséquences pour la production de bois d’œuvre car l’écorce est enlevée dans les usines de sciage. Cependant, à la deuxième année, les galeries forées à l’intérieur même du bois se révèlent beaucoup plus dommageables car on observe des galeries en forme de « U » lors de coupes longitudinales. Ces galeries ne peuvent être éliminées lors du sciage, ce qui favorise la croissance d’un champignon qui cause une coloration bleue et déprécie la valeur marchande.

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)
Stade/Mois J F M A M J J A S O N D
Oeuf
 
Larve
 
Pupe
 
Adulte
 

Autres informations

La présence du longicorne noir est considérée comme normale dans les forêts de l’est canadien et est relevée de façon annuelle depuis 1936.

L’insecte s’attaque de façon générale aux arbres surannés ou morts suite à un feu de forêt, un châblis, une maladie ou une défoliation. On peut également le retrouver dans des billes de bois coupées et empilées juste après l’abattage ou dans les murs des chalets en bois non écorcé.

Par des pratiques sylvicoles adéquates, il est possible de diminuer l’impact du longicorne sur les parterres de coupe ou de limiter l’invasion dans les cours à bois des usines de sciage.

À titre préventif pour l’obtention d’un bois d’œuvre de qualité : il faut protéger les empilements de bois par arrosage continu avec de l’eau pendant la période de ponte, écorcer les billes de bois immédiatement après la coupe ou encore recouvrir les empilements d’une couche de branches de sapin ou d’épinette afin d’empêcher la ponte.

Publications du Service canadien des forêts

Longicorne noir

Régime et comportement alimentaire

  • Phloèmophage : Qui se nourrit des tissus du phloème.
    • Perceur : Qui perce et se nourrit en creusant dans les parties ligneuses et non ligneuses des plantes.
  • Xylophage : Qui se nourrit de tissus ligneux (de bois).
    • Perceur : Qui perce et se nourrit en creusant dans les parties ligneuses et non ligneuses des plantes.
Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Épinette blanche, Épinette noire, pin blanc, pin gris, pin rouge, sapin baumier

Photos
  • Longicorne noir Mortalité du feuillage d'un sapin à la suite de la blessure causée par l'adulte sur les rameaux
  • Longicorne noir Vue rapprochée de la blessure causée par l'adulte sur une tige de pin blanc
  • Longicorne noir Blessure causée par l'alimentation de l'adulte
  • Longicorne noir Blessure causée par l'alimentation de l'adulte
  • Longicorne noir Adulte femelle
  • Longicorne noir Coupe longitudinale à travers une galerie de larve
  • Longicorne noir Larve dans sa galerie
  • Longicorne noir Bran de scie sur empilement de pitoune fait par la larve de Monochamus marmorator et de M. scutellatus
  • Longicorne noir Apparence de la surface du bois une fois l'écorce enlevée
  • Longicorne noir Adulte à la recherche d'écorce tendre sur une jeune tige de pin blanc
  • Longicorne noir Oeuf (longueur, environ 2 mm)
  • Longicorne noir Adulte femelle sur le tronc
Date de modification :