Arpenteuse de Bruce

Arpenteuse de Bruce - Vue dorsale d'une chenille foncée en train de s'alimenter
  • Nom latin : Operophtera bruceata (Hulst)
  • Nom anglais : Bruce spanworm
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Geometridae
Description

Distribution

Partout au Canada

Micro-habitat(s)

Feuille

Dommages, symptômes et biologie

Un premier diagnostic peut être effectué au mois de mai par l’observation de petites chenilles vertes dissimulées sous les feuilles ou entre deux feuilles liées par des fils de soie.

En juin, les larves se promènent librement pour dévorer les feuilles jusqu’aux nervures. En cas de défoliation hâtive, plusieurs feuillus (dont l’érable à sucre) sont toutefois capables de produire une seconde feuillaison au cours de l’été, bien qu'elle soit moins abondante et caractérisée par des feuilles plus petites.

À l’automne, après la chute des feuilles, l’apparition de papillons mâles de couleur brun pâle, volant à faible hauteur ou escaladant les troncs à la recherche de femelles aptères, permet de confirmer le diagnostic du printemps.

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)
Stade/Mois J F M A M J J A S O N D
Oeuf
 
 
Larve
 
Pupe
 
Adulte
 

Autres informations

Espèce indigène en Amérique du Nord, les premières invasions de l’arpenteuse de Bruce ont été signalées dans l’ouest canadien au début du 20e siècle. Dans l’est du pays, les plus importants dégâts ont été enregistrés au Québec sur l’érable à sucre. En Ontario, malgré quelques invasions locales, cet insecte est considéré comme peu important.

Les arbres sont rarement affectés au point de mourir, cependant il peut s’avérer nécessaire de protéger les arbres ayant une grande valeur ornementale.

En appliquant une bande ou un produit collant à la base des troncs à l’automne, on peut arrêter les femelles dans leur ascension sur les troncs afin de pondre.

Publications du Service canadien des forêts

Arpenteuse de Bruce

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Défoliateur libre : Qui se nourrit et se déplace librement sur le feuillage.
Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Érable à sucre, hêtre à grandes feuilles, peuplier faux-tremble, saule, saule à feuilles de pêcher, saule à feuilles larges, saule à long pétiole, saule à tête laineuse, saule arbustif, saule baumier, saule blanc hybride, saule brillant, saule daphné, saule de Bebb, saule de l'intérieur, saule de Scouler, saule de Sitka, saule discolore, saule du Mackenzie, saule du Pacifique, saule feutré, saule laurier, saule noir, saule pleureur doré, saule satiné

Photos
  • Arpenteuse de Bruce Adulte femelle (aptère) déposant ses oeufs verts dans une strie de l'écorce (longueur, 6 à 7 mm)
  • Arpenteuse de Bruce Adulte mâle sur un tronc d'érable (envergure des ailes, 25 à 30 mm)
  • Arpenteuse de Bruce Vue latérale d'une chenille verte (longueur, 18 mm)
  • Arpenteuse de Bruce Vue dorsale d'une chenille foncée en train de s'alimenter
  • Arpenteuse de Bruce Chrysalide dans son cocon ouvert (longueur, 6 à 7 mm)
  • Arpenteuse de Bruce Érablière sévèrement défoliée
Date de modification :