Mineuse (grande) du bouleau

Mineuse (grande) du bouleau - Vue dorsale de l'adulte
  • Nom latin : Heterarthrus nemoratus (Fallen)
  • Nom anglais : Late birch leaf edgeminer
  • Ordre : Hymenoptera
  • Famille : Tenthredinidae
Description

Distribution

Partout au Canada

Ces espèces sont maintenant largement distribuées au Canada et dans le nord des États-Unis.

Micro-habitat(s)

Feuille, Sol

Dommages, symptômes et biologie

Les trois espèces de la petite mineuse qui attaquent le bouleau ont été apportées accidentellement d'Europe en Amérique du Nord tôt au début du 20 e siècle. Les dommages infligés par ces insectes sont confinés aux feuilles des bouleaux. Les premiers signes de l'attaque se manifestent au début juin par l'apparition de petites zones vert pâle ou grises sur les feuilles entourant l'endroit où les œufs sont déposés. Au fil de leur développement, elles deviennent des taches brunes et il y en a normalement plus d'une par feuille. Comme la larve s'alimente entre les deux surfaces de la feuille, les taches finissent par fusionner jusqu'à ce que presque toute la feuille soit brune. La larve peut être observée en enlevant la couche de surface d'une cloque ou en tenant la feuille devant une source lumineuse.

La substance interne de la feuille, qui fabrique la nourriture nécessaire à la croissance de l'arbre, peut disparaître presque en totalité sans nécessairement causer de graves dommages. Un arbre en santé devrait pouvoir résister pendant de nombreuses années à une attaque faible ou modérée, mais l'effort demandé pour résister à l'attaque, auquel s'ajouteraient un déficit d'humidité et un envahissement d'insectes xylophages, peut causer le dépérissement terminal des branches et de la cime; c'est principalement ce que les gens n'apprécient pas. Dans les provinces des Prairies, la plupart des dommages faits aux bouleaux ornementaux, et probablement aussi aux espèces indigènes, sont causés par P. thomsoni. Les adultes des trois espèces de la petite mineuse sont de petits insectes noirs (de 3 à 4 mm de longueur, avec une envergure d'ailes de 6 à 7 mm) connus sous le nom de tenthrèdes. Les larves sont blanchâtres, d'apparence légèrement plate et mesurent de 6 à 7 mm de longueur à maturité. Les variations dans les marques noires au-dessous des larves peuvent être utilisées pour discernerune espèce des deux autres.

La première espèce à attaquer les arbres au printemps est F. pusilla qui tend à préférer les nouvelles feuilles formées dans la couronne exposée de l'arbre. À la mi-mai, chaque femelle dépose jusqu'à 20 œufs dans les fissures de la face externe des jeunes feuilles près de la nervure médiane. Au début juin, la larve quitte l'œuf et s'enfonce dans la feuille dont elle se nourrit. Parvenue à maturité, elle quitte l'intérieur de la feuille de la fin juin au début juillet pour tomber ensuite au sol et devenir chrysalide. Deux semaines plus tard, elle émerge comme adulte et le cycle est répété avec une nouvelle génération de larves tombant au sol pour devenir chrysalides à la fin d'août et une autre au début de septembre. Dans les provinces des Prairies, l'insecte peut se reproduire jusqu'à trois fois, mais il est plus commun de voir deux générations. Les larves de la dernière génération passent l'hiver dans de petites cellules sous la surface du sol, d'où émergent les adultes le printemps suivant.

Les deux autres espèces de tenthrède ressemblent à F. pusilla mais elles attaquent les arbres plus tard dans la saison végétative (juillet) lorsque les feuilles sont matures; elles sont ainsi en mesure de ne produire qu'une génération par année. L'alimentation de Profenusa thomsoniet de H. nemoratus se poursuit durant les premiers jours de septembre ou jusqu'à la première gelée. P. thomsoni passe l'hiver et devient chrysalide dans le sol, mais H. nemoratus devient chrysalide dans les feuilles tombées.

Autres informations

Afin d'être en mesure de mieux résister aux attaques de la petite mineuse, les arbres doivent être gardés en santé en arrosant les racines à l'automne avant que le gel ne s'installe, en appliquant un engrais convenable chaque printemps et en arrosant durant les périodes sèches de l'été, spécialement en juillet et en août (parce que les bouleaux ornementaux ont leurs racines près de la surface). Heterarthrus nemoratus devient chrysalide dans les feuilles tombées; ainsi, le râtelage et l'élimination des feuilles à l'automne réduisent le nombre de représentants de cette espèce. Les deux autres espèces émergent des feuilles pour passer l'hiver et devenir chrysalides dans le sol; on peut réduire leur population en plaçant des feuilles de plastique sous les arbres pendant 3 à 5 jours lorsque les larves tombent au sol et en les détruisant par la suite.

Publications du Service canadien des forêts

Mineuse (grande) du bouleau

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Mineuse : Qui se nourrit à l'intérieur du limbe foliaire, entre les parois de la feuille, ou directement sous la surface de l'écorce des végétaux, où elle creuse une galerie.
Informations sur les hôtes

Tous les bouleaux indigènes ou exotiques sont susceptibles d'être endommagés par au moins une espèce de la petite mineuse du bouleau.

Hôte(s) principal(aux)

Bouleau, bouleau à feuilles cordées, bouleau à papier, bouleau à papier de l’Ouest, bouleau bleu, bouleau d’Alaska, bouleau de Kenaï, bouleau flexible, bouleau fontinal, bouleau glanduleux, bouleau jaune

Photos
  • Mineuse (grande) du bouleau Dommage fait par la larve
  • Mineuse (grande) du bouleau Larve
  • Mineuse (grande) du bouleau Vue dorsale de la larve (longueur, 10 mm)
  • Mineuse (grande) du bouleau Larve
  • Mineuse (grande) du bouleau Larve
  • Mineuse (grande) du bouleau Vue ventrale de la larve
  • Mineuse (grande) du bouleau Apparence d'une mine dans une feuille verte
  • Mineuse (grande) du bouleau Vue dorsale de l'adulte
  • Mineuse (grande) du bouleau Adulte
Date de modification :