Pamphile à lignes orangées

Pamphile à lignes orangées -
  • Nom latin : Cephalcia fascipennis (Cresson)
  • Nom anglais : Spruce webspinning sawfly
  • Ordre : Hymenoptera
  • Famille : Pamphiliidae
Description

Distribution

Partout au Canada

Cette espèce se rencontre dans tout le sud et le centre de l’intérieur de la Colombie-Britannique et vers l’est, jusqu’en Nouvelle-Écosse.

Micro-habitat(s)

Aiguille

Dommages, symptômes et biologie

Le pamphile à lignes orangées est un défoliateur solitaire qui cause parfois des dommages perceptibles aux épinettes ornementales isolées ou plantées en haies. Des infestations se déclarent parfois dans les vergers à graines. Comme les épinettes conservent leurs aiguilles pendant au moins cinq ans, il faut compter au moins autant d’années avant qu’un sujet gravement défolié reprenne son aspect normal.

La larve mature mesure jusqu’à 20 mm de longueur. La tête est havane pâle, avec une paire d’antennes à sept articles et des taches brunes sur la couronne. Le reste du corps est brun jaunâtre, avec des rayures médiodorsales, médioventrales et stigmatiques rougeâtres. L’arrière du corps porte une paire d’appendices articulés.

Cette espèce hiberne à l’état de prénymphe dans une cellule de terre. Les adultes émergent au printemps ou au début de l’été. Les femelles commencent à pondre la journée même de leur émergence, qu’elles se soient accouplées ou non. Le sexe de la progéniture varie selon que les oeufs aient été fécondés ou non, les oeufs non fécondés donnant des mâles (parthénogenèse) et les oeufs fécondés, des femelles.

Chaque femelle peut pondre jusqu’à 23 oeufs. Les oeufs, cylindriques et vert brillant, sont déposés individuellement ou un à la suite de l’autre en rangées de deux à quatre sur une aiguille. L’éclosion survient 18 à 24 jours après la ponte. Dès leur éclosion, les larves se construisent un abri avec des fils de soie et des déjections à l’aisselle d’une branche ou d’un rameau. Les larves s’aventurent hors de ces abris pour couper de vieilles aiguilles et les dévorer de la base vers l’extrémité.

L’extrémité des aiguilles n’est habituellement pas dévorée et peut être intégrée à l’abri. Une fois leur développement achevé, à la fin de juillet ou en août, les larves se laissent choir au sol, s’enfouissent dans la litière à une profondeur de 5 à 8 cm et se construisent une cellule de terre.

Publications du Service canadien des forêts

Pamphile à lignes orangées

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Tisseuse : Qui tisse un abri avec des fils de soie pour se cacher ou se nourrir.
Informations sur les hôtes

Les hôtes de prédilection du pamphile à lignes orangées sont l’épinette d’Engelmann et l’épinette blanche.

Hôte(s) principal(aux)

Épinette blanche, épinette du Colorado, Épinette noire, Épinette rouge

Hôte(s) secondaire(s)

Épinette de Sitka, mélèze laricin, pin rouge, sapin baumier

Photos
  • Pamphile à lignes orangées
  • Pamphile à lignes orangées
  • Pamphile à lignes orangées
Date de modification :