Diprion du sapin

Diprion du sapin -
  • Nom latin : Neodiprion abietis (Harris)
  • Nom anglais : Balsam fir sawfly
  • Ordre : Hymenoptera
  • Famille : Diprionidae
Description

Distribution

Partout au Canada, Etats-Unis

Micro-habitat(s)

Aiguille

Dommages, symptômes et biologie

Les diprions du sapin adultes femelles déposent leurs œufs dans des entailles pratiquées dans des feuilles de l’année de sapins baumiers à la fin août et en septembre. Les œufs y passent l’hiver avant d’éclore en juin et juillet. Au début, les larves se nourrissent en groupes sur des feuilles âgées d’un an ou plus. À mesure que les larves vieillissent, elles se nourrissent de feuilles plus âgées de l’arbre.

Généralement, chez un arbre infesté de diprions du sapin, le bout des branches est vert, tandis que les aiguilles de l’intérieur de l’arbre sont rouges. Normalement, la défoliation causée par les diprions du sapin n’entraîne pas la mort de l’arbre, mais elle peut considérablement réduire sa croissance, et, par conséquent, sa productivité.

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)
Stade/Mois J F M A M J J A S O N D
Oeuf
 
 
Larve
 
Cocon
 
Adulte
 

Autres informations

Le diprion du sapin est indigène au Canada; on le rencontre à l’échelle du pays. Les larves se nourrissent de sapins et d’épinettes. Selon la région, elles s’alimentent principalement sur une seule plante hôte. Par exemple, dans l’Est canadien, les larves se nourrissent surtout de sapins.

Les populations de diprions du sapin sont habituellement régulées par des agents pathogènes, des parasites et des prédateurs naturels. Les éclosions sont de courte durée. Toutefois, quand les éclosions causent une grave défoliation dans des peuplements de sapins baumiers de grande valeur, le produit antiparasitaire biologique Abietiv™ réduit efficacement les populations de diprions. Abietiv™ a été mis au point et homologué en tant que produit commercial par le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada.

Abietiv™ est un pesticide microbien qui répand un virus d’origine naturelle dans la population de diprions du sapin afin d’accélérer la fin naturelle de l’éclosion, ce qui réduit les dommages aux arbres. Une fois ingéré par une larve, le virus en infecte les cellules de l’intestin. Les cellules infectées par le virus sont excrétées par la larve de diprion du sapin avant sa mort ou libérées pendant la décomposition de la larve morte. Le virus finit ainsi par contaminer un plus grand nombre d’aiguilles de sapin, qui sont ensuite consommées par d’autres larves. Le virus se propage donc dans toute la population de diprions du sapin.

Lutte contre le diprion du sapin

Publications du Service canadien des forêts

Diprion du sapin

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Défoliateur libre : Qui se nourrit et se déplace librement sur le feuillage.
Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Épinette blanche, Épinette noire, sapin baumier

Photos
  • Diprion du sapin Gros plan de l'œuf sorti de l'encoche de ponte
  • Diprion du sapin Larve âgée sur un rameau de sapin (longueur, 20 mm)
  • Diprion du sapin Larve
  • Diprion du sapin Nouvelle pousse de sapin montrant de nombreuses aiguilles porteuses de cicatrices de ponte
  • Diprion du sapin Adultes femelle et mâle à proximité de leur cocon respectif (longueur : 6 à 8 mm et 4 à 5 mm, respectivement)
  • Diprion du sapin Rameau de sapin défolié : 1) le feuillage de l'année est intact, 2) celui d'un an est rongé et rougi et 3) celui de deux ans est disparu
  • Diprion du sapin
  • Diprion du sapin
  • Diprion du sapin Vue rapprochée d'une cime de sapin rougie à la suite de l'attaque
Date de modification :