Tordeuse des bourgeons de l'épinette

Tordeuse des bourgeons de l'épinette -
  • Nom latin : Choristoneura fumiferana (Clemens)
  • Nom anglais : Spruce budworm
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Tortricidae
Description

Distribution

Partout au Canada

Micro-habitat(s)

Aiguille, Fleur mâle, Cône, Bourgeon

Dommages, symptômes et biologie

Les dommages causés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette apparaissent au cours du mois de mai. La destruction des bourgeons, l’étalement anormal des nouveaux rameaux, la défoliation des pousses de l’année courante et la présence de nombreuses larves suspendues par un fil de soie lorsqu’elles sont dérangées sont des indices qui témoignent d’une infestation par la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

La défoliation se fait d’abord au faîte de l’arbre et se poursuit rapidement sur le pourtour de la cime de haut en bas. Les aiguilles de l’année sont mangées en partie ou entièrement et celles des années antérieures peuvent être également affectées si la population larvaire est élevée. Les larves de la tordeuse des bourgeons de l’épinette se nourrissent également de fleurs staminées (fleurs mâles) et de cônes. En période épidémique, les larves peuvent détruire tous les cônes.

Les peuplements gravement affectés prennent une coloration rouille en raison de la présence d’aiguilles desséchées et retenues par des fils de soie tissés par les larves. À l’automne, la majorité des aiguilles mortes sont emportées par le vent et les peuplements ainsi défoliés deviennent grisâtres.

Une seule année de défoliation a généralement peu de conséquences pour l’arbre. Elle entraîne cependant un affaiblissement de l’arbre qui devient alors plus sensible à d’éventuelles attaques par d’autres insectes. Des défoliations sur quelques années consécutives causent une réduction de croissance de l’arbre. Par contre, si la défoliation sur les pousses annuelles et celles des années antérieures se poursuit sur plusieurs années sans répit, des arbres meurent et d’autres continuent de décliner graduellement pendant quelques années, même après la fin de l’infestation. C’est le cas en particulier du sapin, l’essence la plus vulnérable aux invasions de la tordeuse des bourgeons de l’épinette, qui meurt après quatre années de défoliations sévères consécutives.

En juillet et en août, la femelle dépose ses oeufs par groupe de 10 à 30 sous les aiguilles des pousses qui sont de préférence exposées au soleil. Après l’éclosion, la larve s’achemine vers l’intérieur de la cime afin de trouver un endroit propice pour passer l’hiver et se tisser un abri en soie, appelé hibernacle.

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)
Stade/Mois J F M A M J J A S O N D
Oeuf
 
Larve
 
 
Pupe
 
Adulte
 

Autres informations

Espèce indigène, la tordeuse des bourgeons de l’épinette est considérée comme le plus grand ravageur des forêts de sapin et d’épinette en Amérique du Nord. Son aire de distribution coïncide avec celle du sapin, de l'épinette blanche et, deplus en plus, avec celle de l'épinette noire.

Des analyses sur l’accroissement radial des arbres ont démontré que des invasions cycliques se seraient produites entre le 18e et le 20e siècle. Les populations de la tordeuse auraient fluctuées sur des intervalles de 30 à 40 ans au cours de cette période. Depuis le début du 20e siècle, trois invasions se sont succédées dans l’est de l’Amérique du Nord.

La tordeuse des bourgeons de l’épinette affecte généralement des peuplements de sapin s’étendant sur de grandes superficies. Cet insecte fait l’objet de nombreuses recherches au Service canadien des forêts et est sous la surveillance des ministères provinciaux responsables des forêts. La plupart des méthodes de lutte mentionnées dans la littérature récente font référence à l’emploi d’insecticides biologiques, principalement le Bacillus thuringiensis var. kurstaki (B.t.k.).

Présentement, grâce à la combinaison de relevés annuels, de modèles de prédiction, de stratégies de lutte ciblées et de pratiques forestières appropriées, il est possible de diminuer les pertes économiques encourues par les épidémies de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Sur les arbres isolés ou d’ornement, il s’agit de faire tomber les larves en secouant l’arbre vigoureusement ou en l’arrosant avec un jet d’eau puissant. Sur les petits arbres, on peut récolter les larves à la main.

Publications du Service canadien des forêts

Tordeuse des bourgeons de l'épinette

Régime et comportement alimentaire

  • Hétéroconophage : Qui attaque les graines et les cônes à l'occasion, mais qui vit et se nourrit généralement des tiges et des aiguilles.
    • Perceur : Qui perce et se nourrit en creusant dans les parties ligneuses et non ligneuses des plantes.
  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Tisseuse : Qui tisse un abri avec des fils de soie pour se cacher ou se nourrir.
  • Pollinivore : Qui se nourrit de pollen.
    • Tisseuse : Qui tisse un abri avec des fils de soie pour se cacher ou se nourrir.
Informations générales

Des spécimens sont disponibles pour l'achat auprès des Services de production d'insectes du SCF.

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Épinette blanche, épinette de Norvège, Épinette noire, Épinette rouge, mélèze laricin, pin gris, pruche du Canada, sapin baumier

Photos
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Larve qui se nourrit de pollen
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Larve
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Chenille mature sur un rameau de sapin (longueur, 25 mm)
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Masse d'oeufs sains sur une aiguille de sapin
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Papillon femelle de couleur claire au repos (envergure, 22 mm)
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Chrysalide en position naturelle (longueur, 20 mm)
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Femelle du parasitoïde qui s'alimente sur une chrysalide de la tordeuse des bourgeons de l'épinette
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Adultes épinglés, mâle et femelle
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Larve dans les fleurs mâles
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Larve
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Apparence en juillet d'un peuplement de sapin baumier d'environ 50 ans sévèrement défolié
  • Tordeuse des bourgeons de l'épinette Gros plan sur une branche de sapin défoliée
Date de modification :