Arpenteuse à taches

  • Nom latin : Iridopsis ephyraria (Wlk.)
  • Nom anglais : Pale winged grey
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Geometridae
Description

Distribution

Partout au Canada

Largement répandue au Canada, l’arpenteuse à taches est présente du sud-est de l’Alberta, limite occidentale de son aire de répartition, à la Nouvelle-Écosse. Vers le sud, elle se rencontre jusqu’au Texas et à la Géorgie.

Dommages, symptômes et biologie

L’arpenteuse à taches est considérée comme un ravageur de la pruche depuis quelques années seulement. Au cours de la première année d’infestation, les chenilles s’attaquent aux arbres du sous-étage. Au cours des années suivantes, elles migrent vers la cime des arbres matures après avoir défolié les arbres du sous-étage. Lorsque les populations sont élevées, les chenilles peuvent défolier complètement et tuer un arbre en l’espace de deux ans.

La présence de branches dénudées ou au feuillage (aiguilles) rougi, en particulier sur les arbres du sous-étage ou la portion inférieure des arbres matures, est caractéristique de la présence de l'arpenteuse à taches. En début de saison, les jeunes chenilles s’attaquent aux nouvelles pousses. Les chenilles plus âgées se nourrissent d’aiguilles plus vieilles.

Espèce indigène au Canada, l’arpenteuse à taches s’y rencontre de la Nouvelle-Écosse à l’Alberta. Sa gamme d’hôtes et sa répartition donnent à croire qu’elle est principalement associée aux forêts décidues.

L’arpenteuse à taches est univoltine (une génération par année). Elle hiberne au stade d’œuf sur l’écorce des arbres. L’œuf est ovale et allongé, tronqué à l’extrémité et il mesure approximativement 0,68 mm de longueur. Au moment de la ponte, les œufs sont verdâtres, mais ils virent progressivement au roux avec le temps. L’éclosion survient en juin. Les chenilles néonates sont gris foncé, avec la tête rouille et la portion postérieure du corps d’un jaunâtre contrastant. Les chenilles plus âgées sont brun-gris à brun clair, avec des marques indistinctes très fines sur le corps. De chaque côté du corps, un point noir souvent précédé d’une petite tache blanche est visible tout juste avant le milieu du corps. La moitié postérieure du corps est également ornée de quatre petites taches noires. À maturité, en juillet, les chenilles mesurent entre 22 et 26 mm de longueur. Une fois leur développement achevé, elles se laissent choir au sol et se nymphosent. La chrysalide est brune et mesure de 10 à 11 mm de longueur sur 3 à 4 mm de largeur. Elle est formée sous la litière ou dans le sol, jusqu’à une profondeur de 10 cm, selon le degré de compaction du sol. Les adultes, nocturnes, émergent 13 à 20 jours plus tard et s’accouplent et se reproduisent dans les jours qui suivent. La période de vol s’étend de juillet au milieu d’août. Les œufs sont déposés directement sur l’écorce des arbres hôtes et non sur le feuillage. En raison de leur coloration cryptique, les adultes sont très difficiles à voir et se confondent admirablement bien avec les mousses et le lichen lorsqu’ils se perchent sur le tronc des arbres.

Publications du Service canadien des forêts

Arpenteuse à taches

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Bouleau à papier, bouleau gris, canneberge, caraganas, cerisier de Virginie, cerisier sauvage, chêne à gros fruits, Érable à Giguère, Érable à sucre, frêne, gadelliers & groseillers, orme d'Amérique, poirier commun, pommier, pruche du Canada, sapin baumier, saule

Date de modification :