Phloeosinus sequoiae Hopkins

  • Nom latin : Phloeosinus sequoiae Hopkins
  • Nom anglais : Redwood bark beetle
  • Ordre : Coleoptera
  • Famille : Scolytidae
Description

Distribution

Colombie-Britannique

Le P. sequoiae se rencontre dans les régions côtières de la côte du Pacifique depuis le sud de l’Alaska jusque dans le sud de la Californie.

Micro-habitat(s)

Rameau, Tronc, Écorce

Dommages, symptômes et biologie

Les dommages les plus importants sont observés chez les arbres ornementaux. Ce scolyte attaque rarement les arbres sains et préfère les arbres affaiblis, mourants ou morts. Les arbres infestés ont souvent été affaiblis par une sécheresse, des conditions environnementales défavorables ou diverses maladies comme le pourridié phytophthoréen ou le chancre cortical du cyprès. La présence dans l’écorce de nombreux trous ronds de 1,5 à 2,0 mm de diamètre est un signe d’infestation. Les adultes qui viennent d’émerger peuvent sectionner des rameaux.

Œuf : aucune information disponible.

Larve : apode; blanche, avec la tête brun pâle.

Nymphe : blanche, libre (non protégée par un cocon).

Adulte : 3,2 à 4,5 mm de longueur sur 1,8 à 2,2 mm de largeur; acajou foncé à noir; élytres armés postérieurement de deux rangées longitudinales de projections dentiformes. Les femelles initient l’attaque, après avoir sélectionné un arbre affaibli, mourant ou mort depuis peu. Après s’être enfoncées dans l’écorce interne, elles forent une galerie de ponte de longueur variable (longueur moyenne : 14 cm). Cette galerie s’étend parallèlement au fil du bois et se termine par un court éperon à son extrémité inférieure. Chaque femelle dépose une cinquantaine d’œufs dans des encoches de ponte densément réparties de chaque côté de la galerie. Les larves néonates se nourrissent dans l’aubier et le phloème, traçant au fil de leur progression des galeries perpendiculaires à la galerie de ponte. Par la suite, les galeries larvaires se redressent vers le haut ou divergent à des degrés divers. La loge nymphale est habituellement aménagée dans l’aubier, mais elle peut être formée dans l’écorce interne si l’écorce est épaisse. Le développement du couvain est relativement décalé dans le temps, certains individus hibernant à l’âge adulte, d’autres à l’état larvaire. Les individus qui hibernent à l’état d’adulte ténéral (non mature) émergent de mars à mai. Durant cette même période, les parents qui ont hiberné agrandissent leurs galeries et y déposent leurs œufs. Les adultes issus de cette ponte émergent en août ou en septembre. Les individus qui ont hiberné sous forme de larve du dernier stade achèvent leur développement et les adultes ténéraux émergent en juin ou en juillet. Ce scolyte connaît habituellement une génération par année et une deuxième génération partielle.

Les adultes qui viennent d’émerger se nourrissent fréquemment sur les petites branches des thuyas et cyprès hôtes, provoquant le bris et la croissance latérale de rameaux chez les hôtes infestés.

Autres informations

Les dommages dus à l’alimentation de cet insecte sont plus fréquemment observés sur des arbres poussant en milieu urbain et incluent les signes et symptômes suivants : mines dans les rameaux et le feuillage, défoliation, racines ou rameaux sectionnés, galeries dans le cambium et chlorose du feuillage due au prélèvement de sève.

Publications du Service canadien des forêts

https://scf.rncan.gc.ca/publications/recherche?q=

Régime et comportement alimentaire

  • Phloèmophage : Qui se nourrit des tissus du phloème.
    • Perceur : Qui perce et se nourrit en creusant dans les parties ligneuses et non ligneuses des plantes.
  • Xylophage : Qui se nourrit de tissus ligneux (de bois).
    • Perceur : Qui perce et se nourrit en creusant dans les parties ligneuses et non ligneuses des plantes.
Informations sur les hôtes

En Colombie-Britannique, le Phloesinus sequoiae attaque principalement le thuya géant, le thuya occidental, le cyprès de Leyland et le cyprès de Lawson.

Hôte(s) principal(aux)

Chamaecyparis de Lawson, cyprès de Leyland, thuya géant, thuya occidental

Hôte(s) secondaire(s)

Cyprès de Nootka, douglas bleu, Épinette de Sitka, genévrier des Rocheuses, pruche de l'Ouest

Date de modification :