Chancre eutypelléen

Chancre eutypelléen - Chancre eutypelléen sur perche d’érable à sucre
  • Nom latin : Eutypella parasitica R.W. Davidson & R.C. Lorenz
  • Nom anglais : Eutypella canker
  • Division : Ascomycota
  • Classe : Diatrypales
Description

Micro-habitat(s)

Tronc

Distribution

Est du Canada

Dommages, symptômes et biologie

La maladie cause la mort uniquement des petits arbres. Sur les plus gros arbres, le chancre est vivace et n’induit pas la mort de l’arbre. La maladie est, sur ceux-ci, caractérisée par une zone d’écorce morte entourée d’un renflement calleux. Les fructifications du champignon se développent, trois à cinq ans après l’infection initiale, sur l’écorce morte restée sur le tronc. Les chancres représentent une porte d’entrée pour des champignons de caries, rendant ainsi l’arbre plus vulnérable aux cassures de tronc et aux chablis.

Autres informations

Il est fréquent d’observer un chicot de branche morte ou sa cicatrice près du centre du chancre. La plupart des chancres apparaissent à moins de 4 mètres au-dessus du sol.

Publications du Service canadien des forêts

Chancre eutypelléen

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Érable à sucre, Érable rouge

Photos
  • Chancre eutypelléen Chancre eutypelléen sur perche d’érable à sucre
  • Chancre eutypelléen Chancre eutypelléen sur jeune érable à sucre
  • Chancre eutypelléen Vieux chancre entouré d'un renflement calleux; chancre eutypelléen
  • Chancre eutypelléen Chancres sur des branches
  • Chancre eutypelléen Chancre entouré d'un renflement calleux; Chancre eutypelléen
  • Chancre eutypelléen Chancre eutypelléen de tronc; fomus connatus
Date de modification :