Charpentier du tremble

  • Nom latin : Acossus populi (Walker)
  • Nom anglais : Aspen carpenterworm
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Cossidae
Description

Distribution

Partout au Canada

Le charpentier du tremble se rencontre au Nevada, au Colorado, en Californie et dans le nord des Rocheuses. Il est tenu pour présent de la côte Pacifique à la côte Atlantique et, dans le sud du Canada, en Ontario et en Colombie-Britannique.

Micro-habitat(s)

Tronc, Écorce

Dommages, symptômes et biologie

Un certain nombre d’insectes perceurs du bois infestent communément les feuillus vivants dans les provinces des Prairies. Ces insectes échappent souvent à la détection jusqu’à ce qu’ils causent des dommages importants. Les arbres attaqués par une ou plusieurs espèces d’insectes perceurs sont généralement affaiblis structuralement et vulnérables aux vents et à la neige, en particulier s’ils ont subi des attaques répétées. Les arbres gravement attaqués sont souvent stressés et deviennent plus vulnérables à d’autres agents comme la sécheresse et les maladies. Souvent, l’examen minutieux d’un arbre soupçonné d’être infesté révélera la présence de petits trous d’entrée dans l’écorce (souvent à l’intérieur et autour de vieilles blessures), à l’endroit où les larves expulsent leur sciure de forage ou des débris. Souvent, de petites quantités de sève exsudent de ces trous d’entrée et d’importantes quantités de sciure s’accumulent à la base des arbres gravement infestés. En fendant les branches ou la tige d’un sujet attaqué, on peut remarquer que le bois est criblé de galeries d’alimentation.

On en connaît peu sur les cycles vitaux du charpentier du peuplier et du charpentier du tremble, mais on peut supposer qu’ils se ressemblent à bien des égards. Chez le charpentier du peuplier, la nymphose a lieu à l’intérieur de l’hôte et l’émergence des adultes survient en juin et en juillet. Les adultes du charpentier du peuplier ont une envergure de 40 à 50 mm, tandis que ceux du charpentier du tremble sont légèrement plus grands, mesurant de 50 à 60 mm. À l’âge adulte, ces deux espèces ont le corps et les ailes marbrés de gris et ressemblent au charpentier des bois tendres. Les larves (ou chenilles) de ces espèces du genre Acossus ont le corps blanc cassé avec des taches brunes, alors que la tête et le bouclier thoracique sont brun foncé. La durée du cycle vital de ces deux espèces est inconnue.

Adulte : Papillon nocturne au corps plutôt trapu, gris cendré pâle avec des marques gris jaunâtre et noires. Ailes antérieures gris très pâle, avec un réseau irrégulier de réticulations noires plus larges et plus distinctes dans leur portion centrale. Envergure de 60 à 80 mm. Antennes et palpes labiaux noirs. Tête grise à collet gris jaunâtre. Thorax gris avec un collier foncé incomplet et deux marques transversales postérieures noires. Abdomen gris. Les femelles se distinguent des mâles par leur corps légèrement plus robuste, leur coloration d’un gris plus pâle, leurs ailes postérieures moins distinctement réticulées et leurs antennes filiformes (les antennes sont plumeuses chez les mâles).

Larve : Corps crème, luisant, glabre, avec la tête et le bouclier thoracique brun foncé. Longueur à maturité : 35 à 40 mm.

Les adultes émergent en juillet. Les œufs sont déposés dans des anfractuosités de l’écorce des arbres hôtes. Au début, les jeunes larves forent des galeries sous l’écorce, mais en vieillissant, elles s’enfoncent progressivement dans le bois, laissant derrière elles un vaste réseau de galeries. De nombreux aspects du cycle vital de cette espèce demeurent méconnus. Sa gamme d’hôtes et son aire de répartition sont semblables à celles du charpentier du peuplier. Le mode de vie et le développement sont probablement similaires chez les deux espèces.

Autres informations

Un certain nombre d’agents biotiques contribuent à la régulation naturelle des populations d’insectes perceurs du bois qui infestent les feuillus. Des études ont démontré que les oiseaux, en particulier les pics, peuvent éliminer jusqu’à 75 % des individus d’une population donnée et sont probablement les agents de lutte naturelle les plus efficaces. Divers insectes parasitoïdes, en particulier des guêpes, se nourrissent également d’insectes perceurs du bois. Aux États-Unis, un champignon de la carie du bois à croissance rapide piège les nymphes dans leur loge et empêche ainsi l’émergence des adultes.

La plupart des insectes perceurs du bois pondent leurs œufs dans des arbres qui présentent des blessures ou des cicatrices. En conséquence, lorsqu’on travaille le sol ou lorsqu’on procède à des activités d’élagage ou de fauchage, il faut prendre les précautions qui s’imposent pour éviter de blesser les feuillus ornementaux qui poussent à proximité. Les arbres ornementaux vigoureux et en bonne santé sont moins susceptibles d’être attaqués. Durant les périodes de sécheresse, il faut arroser les arbres afin de prévenir le stress de sécheresse qui rend les arbres plus vulnérables aux attaques des insectes perceurs du bois.

Publications du Service canadien des forêts

Charpentier du tremble

Informations sur les hôtes

Le charpentier du tremble attaque les peupliers et tout particulièrement le peuplier faux-tremble.

Hôte(s) principal(aux)

Peuplier, peuplier à feuilles acuminées, peuplier à feuilles étroites, peuplier à grandes dents, peuplier argenté, peuplier baumier, peuplier de Caroline, peuplier de l'Ouest, peuplier de l’Ontario, peuplier de Sargent, peuplier deltoïde, peuplier deltoïde de l'Ouest, peuplier faux-tremble, peuplier hybride, peuplier hybride de Jack, peuplier noir d'Europe, peuplier noir d'Italie

Date de modification :