Tenthrède squeletteuse des rosacées

Tenthrède squeletteuse des rosacées - Larve sur feuille
  • Nom latin : Caliroa cerasi (Linnaeus)
  • Nom anglais : Pear Sawfly (Pear slug)
  • Ordre : Hymenoptera
  • Famille : Tenthredinidae
Description

Distribution

Partout au Canada

Canada et Etats-Unis

Micro-habitat(s)

Feuille, Sol

Dommages, symptômes et biologie

Les premiers signes de la présence de la tenthrède squeletteuse des rosacées, communément appelée tenthrède du cerisier sont des taches jaunes sur le feuillage de l'hôte qui sont causées par une larve ressemblant à une limace, bien visible et d'un noir reluisant, qui se nourrit sur la surface supérieure de la feuille. Au cours de la période d'alimentation, les zones attaquées s'agrandissent et se fondent les unes aux autres jusqu'à ce que les feuilles aient l'air décolorées. Les arbres et les arbustes semblent desséchés quand leur feuillage endommagé prend une coloration brune rougeâtre. Les arbres ont un aspect peu attirant en raison de leur feuillage affecté qui peut tomber prématurément. Les arbres en santé peuvent résister plusieurs années à une attaque modérée car les dommages ont lieu à la fin de l'été, près de la fin de la période végétative. Les larves visqueuses peuvent être une nuisance durant les années de fortes populations de la tenthrède du poirier.

La tenthrède du cerisier est d'origine européenne. Les tenthrèdes adultes sont de petits insectes noirs ressemblant à une guêpe. Ils mesurent environ 5 mm de long et ils émergent de la mi-juin à la mi-juillet. Leurs oeufs sont déposés sur les surfaces inférieures des feuilles. Les larves éclosent après 9 à 15 jours et migrent vers les surfaces supérieures des feuilles,ce qui fait en sorte que chaque larve endommage plusieurs feuilles avant de compléter son développement. À pleine maturité, les larves mesurent environ 11 mm et ont passé de la couleur noire à un vert jaunâtre translucide. Avant la dernière mue, la partie frontale du corps s'élargit, dissimulant ainsi la tête, et le corps s'amincit vers l'extrémité anale. La larve sécrète une substance visqueuse qui recouvre son corps et lui donne une couleur vert olive et l'apparence d'une limace. Les larves tombent ensuite sur le sol où elles hivernent dans de fragiles cocons de terre enfouis sous la surface. La phase de chrysalide a normalement lieu au printemps. Il n'y a généralement qu'une génération par année, mais si la température est clémente, une deuxième génération plus petite peut compléter son développement avant que l'hiver commence.

Publications du Service canadien des forêts

Tenthrède squeletteuse des rosacées

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Squeletteuse : Qui se nourrit uniquement de la couche supérieure de la feuille, sans toucher les nervures, lui conférant un aspect squelettique.
Informations sur les hôtes

Au Canada, ses hôtes préférés sont le cotonéaster, l'aubépine, le sorbier, le cerisier de Pennsylvanie et divers arbres fruitiers. On le retrouve à l'occasion sur le cognassier et l'amélanchier. C’est principalement un ravageur des arbres ornementaux et des arbustes.

Hôte(s) principal(aux)

Amélanchier, aubépine, cerisier / prunier, cognassier, poirier commun, prunier, sorbier d'Amérique

Photos
  • Tenthrède squeletteuse des rosacées Larve
  • Tenthrède squeletteuse des rosacées Larve sur feuille
  • Tenthrède squeletteuse des rosacées Larve sur feuille
Date de modification :