Diprion de Swaine

Diprion de Swaine - Colonie de jeunes larves sur une pousse de pin gris
  • Nom latin : Neodiprion swainei Middleton
  • Nom anglais : Swaine jack pine sawfly
  • Ordre : Hymenoptera
  • Famille : Diprionidae
Description

Distribution

Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Québec, Ontario, Manitoba, Alberta

Micro-habitat(s)

Aiguille

Dommages, symptômes et biologie

La présence de cicatrices de ponte dans les aiguilles de l’année courante et la présence d’aiguilles rongées à leur périphérie permettent de reconnaître l’activité du diprion de Swaine dès juin-juillet. Plus tard en saison, des gaines dépourvues d’aiguilles, une défoliation partielle ou totale et la présence de cocons au pied des arbres sont également des symptômes permettant de détecter la présence du diprion de Swaine.

Le diprion de Swaine s’attaque généralement aux peuplements âgés. Les arbres peuvent survivre lorsque la défoliation n’atteint que le vieux feuillage. Par contre, une défoliation totale entraîne généralement la mort de l’arbre dès l’année suivant la défoliation.

De façon très typique, la femelle du diprion de Swaine pond un oeuf à la même hauteur sur chacune des deux aiguilles du faisceau, sur la pousse de l’année courante. De plus, elle dépose tous ses oeufs sur la même pousse annuelle. Dès éclosion de l’oeuf, les larves se regroupent en colonies et commencent à se nourrir du vieux feuillage par groupe de deux à trois individus par aiguille.

Les jeunes larves jaunâtres s’attaquent à la périphérie de l’aiguille et ne laissent qu’un mince filament. Les larves plus âgées, au corps vert jaunâtre parcouru de deux lignes dorsales foncées, s’en prennent à l’aiguille entière et dévorent la totalité du vieux feuillage. Lors de fortes pullulations, elles attaquent également le feuillage annuel.

Après avoir complété leur développement, elles se laissent choir au sol pour former un cocon dans la litière où elles passent l’hiver. La pupaison s’effectue au printemps et l’adulte sort en juin. Une partie de la population prolonge sa diapause sur une plus longue période.

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)
Stade/Mois J F M A M J J A S O N D
Oeuf
 
Larve
 
Cocon
 
Adulte
 

Autres informations

Insecte indigène en Amérique du Nord, le diprion de Swaine est le plus important ravageur sur le pin gris et est répertorié de façon annuelle depuis 1936. Depuis ce temps, cet insecte s’est fait particulièrement remarqué par la destruction de vastes peuplements de pins gris au Québec et en Ontario. Sa distribution couvre généralement le territoire occupé par le pin gris.

Pour protéger les arbres isolés, il est conseillé de couper les pousses portant des oeufs avant l’éclosion des larves, ou encore de faire tomber ces dernières au sol en secouant l’arbre pour ensuite les éliminer.

Publications du Service canadien des forêts

Diprion de Swaine

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Défoliateur libre : Qui se nourrit et se déplace librement sur le feuillage.
Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Pin gris

Photos
  • Diprion de Swaine Vue latérale de l'adulte femelle (longueur, 6 à 8 mm)
  • Diprion de Swaine Trois larves d'âge moyen en train de se nourrir sur une même aiguille de pin gris
  • Diprion de Swaine Gros plan de cicatrices de ponte
  • Diprion de Swaine Colonie de jeunes larves sur une pousse de pin gris
  • Diprion de Swaine Colonie de jeunes larves sur une pousse de pin gris
  • Diprion de Swaine Section d'un jeune pin gris sévèrement défolié
  • Diprion de Swaine Forêt de pins gris à maturité détruite à la suite d'une attaque sévère
Date de modification :