Charançon du thuya

  • Nom latin : Phyllobius intrusus Kono
  • Nom anglais : Arborvitae weevil
  • Ordre : Coleoptera
  • Famille : Curculionidae
Description

Distribution

Ouest du Canada

Dans l’ouest de l’Amérique du Nord, cette espèce originaire d’Asie se rencontre uniquement dans la vallée du bas Fraser. Dans l’est du continent, elle est largement répandue dans tout le nord-est des États-Unis et le sud du Québec.

Micro-habitat(s)

Racine, Pousse annuelle

Dommages, symptômes et biologie

Les premiers dommages, qui se manifestent sous forme d’un léger roussissement de l’extrémité des pousses, deviennent apparents entre mai et juillet. Un examen plus attentif de l’extrémité des pousses révèle la présence de zones irrégulières grugées par les adultes. Les jeunes larves s’attaquent aux petites racines de l’hôte, mais les larves plus âgées s’alimentent sur le cambium des racines de plus fort calibre, laissant derrière elles des zones d’écorce grugée sur les racines.

Œuf : cylindrique, brun pâle; environ 0,6 mm de longueur sur 0,4 mm de largeur.

Larve : larve néonate blanc rosé, 0,8 mm de longueur; larve mature de couleur crème, 5,8 à 7,0 mm de longueur. La capsule céphalique est brun jaunâtre.

Nymphe : blanche avec les yeux noirs; 4,1 à 5,7 mm de longueur.

Adulte : femelle de 5,9 à 6,3 mm de longueur sur 1,9 à 2 mm de largeur; mâle de 5,1 à 5,6 mm de longueur sur 1,6 à 1,8 mm de largeur. Chez les deux sexes, le dessus du corps est vert clair avec des reflets métalliques.

Le charançon du thuya hiberne à l’état de larve mature dans le sol, à proximité des racines de l’hôte. La nymphose a lieu en avril et les adultes émergent en mai. Les adultes s’alimentent sur l’extrémité des nouvelles pousses et se rencontrent sur le feuillage des plantes hôtes entre mai et juillet. Après s’être accouplées, les femelles déposent leurs œufs par petits groupes (moyenne de huit œufs) dans le sol, à proximité d’un hôte approprié. Les œufs éclosent une quinzaine de jours plus tard. Les larves s’enfoncent aussitôt dans le sol et commencent à se nourrir sur les racines de l’hôte. La vie larvaire comporte sept stades. Les larves parviennent à maturité à la fin de l’automne.

Autres informations

Les dommages dus à l’alimentation de cet insecte sont plus fréquemment observés sur des arbres poussant en milieu urbain et incluent les signes et symptômes suivants : mines dans les rameaux et le feuillage, défoliation, racines ou rameaux sectionnés, galeries dans le cambium et chlorose du feuillage due au prélèvement de sève.

Publications du Service canadien des forêts

Charançon du thuya

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Ectophage : Insecte exposé qui se nourrit sans pénétrer dans les tissus de son hôte animal ou végétal.
    : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Ectophage : Insecte exposé qui se nourrit sans pénétrer dans les tissus de son hôte animal ou végétal.
  • Radicivore : Qui se nourrit des racines des végétaux.
    • Géophile : Qui vit sur ou dans le sol ou entre fréquemment en contact avec celui-ci.
Informations sur les hôtes

En Colombie-Britannique, le charançon du thuya s’alimente sur le thuya géant et le thuya occidental. Des essais d’alimentation ont révélé que le cyprès jaune est également vulnérable. Ailleurs, de nombreuses autres espèces de thuyas, de cyprès et de genévriers sont également attaquées.

Hôte(s) principal(aux)

Thuya géant, thuya occidental

Date de modification :