Perce-pousse du cyprès

Perce-pousse du cyprès -
  • Nom latin : Argyresthia cupressella Walshingham
  • Nom anglais : Cypress tip moth
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Yponomeutidae
Description

Distribution

Ouest de l'Amérique du Nord

Micro-habitat(s)

Rameau, Écaille

Dommages, symptômes et biologie

Les dommages peuvent être importants et facilement visibles (dépérissement de l’extrémité des nouvelles pousses et roussissement des aiguilles). Les haies et les arbres isolés plantés en milieu urbain sont fréquemment touchés. Les dommages infligés par les jeunes chenilles (feuilles squamiformes minées) passent généralement inaperçus. Les chenilles plus âgées peuvent évider complètement l’extrémité des pousses. Les arbres infestés ont un aspect roussi entre le mois d’avril et l’apparition des nouvelles pousses en juin. Les pousses mortes évidées se rompent facilement.

La chenille mature mesure jusqu’à 6 mm de longueur. La tête et le bouclier thoracique sont brun pâle. Le reste du corps est vert jaunâtre pâle, sans marques.

Cette espèce hiberne au troisième ou quatrième stade larvaire. Les chenilles peuvent se nourrir durant les journées chaudes d’hiver. Elles s’alimentent plus activement avec l’arrivée du temps chaud au début du printemps (mars-avril). Une fois leur développement achevé (du début au milieu de mai), les chenilles quittent leur mine et se tissent un cocon parcheminé de couleur blanche parmi les aiguilles mortes ou saines. La vie nymphale dure environ deux semaines. Les adultes émergent en juin. Les mâles vivent en moyenne 8 jours et les femelles 9,6 jours.

Après s’être accouplées, les femelles déposent individuellement jusqu’à 33 oeufs (moyenne : 15 oeufs) sur l’extrémité des nouvelles pousses, entre la fin du printemps et le début de l’été. L’incubation des oeufs dure en moyenne trois semaines. Entre l’été et la fin de l’hiver, chaque chenille peut miner 9 à 12 feuilles squamiformes. Au début du printemps, les chenilles s’enfoncent dans les pousses à une distance de 0,3 à 2,0 cm de l’extrémité et forent une mine sur une distance de 0,5 à 2,5 cm en se dirigeant vers la base de la pousse, atteignant parfois une pousse latérale. Chaque chenille peut ainsi miner quatre à six pousses. Les pousses infestées brunissent et finissent par mourir après le départ de leur occupant. La vie larvaire s’étale sur dix mois.

Autres informations

Cette espèce se rencontre dans les régions côtières du sud de la Colombie-Britannique et, vers le sud jusqu’en Californie. Elle s’est récemment établie en Grande-Bretagne.

Publications du Service canadien des forêts

Perce-pousse du cyprès

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Endophyte : Qui se fait à l'intérieur des tissus végétaux.
  • Xylophage : Qui se nourrit de tissus ligneux (de bois).
    • Mineuse : Qui se nourrit à l'intérieur du limbe foliaire, entre les parois de la feuille, ou directement sous la surface de l'écorce des végétaux, où elle creuse une galerie.
Informations sur les hôtes

Cyprès de Leyland, cyprès de Monterey, genévrier de Chine, genévrier des Rocheuses

Hôte(s) principal(aux)

Chamaecyparis (cyprès), cyprès, cyprès de Leyland, cyprès de Monterey, cyprès de Nootka, cyprès faux-thuya, genévrier, genévrier de Chine, genévrier des Rocheuses, thuya

Photos
  • Perce-pousse du cyprès
  • Perce-pousse du cyprès
  • Perce-pousse du cyprès
  • Perce-pousse du cyprès
Date de modification :