Brûlure printanière

Brûlure printanière - Brûlure pritanière
  • Nom latin : Phacidium infestans P. Karst
  • Nom anglais : Snow blight
  • Division : Ascomycota
  • Classe : Helotiales
  • Synonyme(s) : Phacidium infestans P. Karst 1888
Description

Micro-habitat(s)

Aiguille

Distribution

Amérique du Nord

Amérique du Nord

Deux pathogènes, Phacidium abietis (principalement sur sapin) et Lophophacidium hyperboreum (principalement sur épinette) occasionnent la majorité des brûlures printanières en Amérique. Phacidium infestans serait surtout présent en Europe.

Dommages, symptômes et biologie

Typiquement, c’est au moment de la fonte des neiges que la brûlure printanière s’observe. Les aiguilles qui étaient sous la neige sont décolorées et on peut y observer un mycélium éphémère semblable à une toile d’araignée.

La décoloration des aiguilles qui deviennent rouges, jaunes ou brunes, puis qui virent parfois au gris, constitue le symptôme le plus évident des brûlures des aiguilles. Cette décoloration se restreint souvent au feuillage d’une année donnée. On observe souvent quelques aiguilles vertes en santé parmi les aiguilles infectées et décolorées, contrairement à une décoloration due au gel ou à la sécheresse qui décolore uniformément des branches entières ou une portion toute entière de la cime.

Les brûlures des aiguilles et des pousses sont causées par un groupe de champignons ascomycètes apparentés qui causent plus de dommages au feuillage de conifères en Amérique du Nord que tout autre groupe de champignons. Une grave infection peut considérablement réduire la croissance de l’arbre. De plus, ils affectent les plants forestiers en entreposage.

Le cycle biologique de Phacidium sp. et de Lophophacidium sp. est semblable. Le champignon passe l’été dans les aiguilles affectées sous forme de mycélium. Les fructifications (apothèces) apparaissent à l’automne; elles sont circulaires ou ovales, de couleur foncée et elles forment une rangée de chaque côté de la nervure centrale. Elles distribuent les spores par temps humide entre septembre et novembre. L’infection se produit sous la neige. À la fonte des neiges au printemps suivant, le mycélium émerge des aiguilles malades et envahit le feuillage sain adjacent, sous la neige fondante. Une fois la neige disparue, le champignon cesse de se propager.

Publications du Service canadien des forêts

Brûlure printanière

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Douglas bleu, douglas vert, sapin baumier, sapin grandissime, sapin subalpin

Hôte(s) secondaire(s)

Épinette blanche, Épinette rouge, pin blanc, pruche du Canada

Photos
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure pritanière
  • Brûlure printanière Brûlure printannière causée par Phicidium abietis
  • Brûlure printanière Brûlure printanière causée par Phacidium sur l’épinette.
Date de modification :