Rouille-balai de sorcière du sapin

Rouille-balai de sorcière du sapin - Balais de sorcière dans un sapin; Rouille-Balai de sorcière
  • Nom latin : Melampsorella caryophyllacearum J. Schröt.
  • Nom anglais : Yellow witches' broom of balsam fir
  • Division : Basidiomycota
  • Classe : Uredinales
  • Synonyme(s) : Melampsorella cerastii J. Schröt. In Cohn,
    Melampsorella elatina Arth.
Description

Micro-habitat(s)

Rameau, Aiguille

Distribution

Partout au Canada

Dommages, symptômes et biologie

Le champignon cause un développement excessif de rameaux à partir d'un même point sur une branche, formant ainsi un balai de sorcière. La rouille cause rarement la mort des arbres, mais peut induire un ralentissement de la croissance. Le champignon vit sur deux hôtes en alternance, le sapin baumier et la stellaire moyenne (Stellaria media (L.) Cyrill.). Un premier type de spores est produit, au printemps, sur les deux faces des aiguilles localisées sur le balai de sorcière. Les aiguilles infectées sont rabougries et arborent une couleur vert jaunâtre. Les spores sont produites sur des fructifications en forme de petites cloques rondes jaune orangé. Au milieu de l’été, un second type de spores est produit sur la surface inférieure des aiguilles. Ces spores vont être disséminées par le vent et vont transmettre l’infection à la stellaire. Au cours de la saison estivale, il y aura formation de trois nouveaux types de spores sur l’hôte alternant, la stellaire. Au printemps suivant, le dernier type de spores va infecter le sapin baumier et ainsi propager la maladie. Les aiguilles infectées tombent à chaque année, mais la maladie persiste dans les tissus ligneux du balai, de sorte que les pousses de l’année sont infectées à nouveau, et cela d’année en année.

La rouille-balai de sorcière du sapin n’a pas provoqué de dommages importants en Colombie-Britannique. Mais ailleurs en Amérique du Nord et en Europe, on a signalé une réduction de croissance et une mortalité importante.

Autres informations

La maladie peut parfois être présente sur de nombreux sapins baumiers dans certains boisés. La forme de balai de sorcière, causée par la maladie, a alimentée de nombreuses histoires de boisés hantés par de vilaines sorcières. Plus sérieusement, l’émondage du balai de sorcière sur les arbres de valeur ornementale peut limiter la propagation et les effets de la maladie. Il faut aussi éliminer la stellaire dans l’entourage de ces arbres.

Ce champignon est systémique et vivace sur les hôtes des deux stades. Par conséquent, la rouille peut être observée dans des régions où l’hôte d’un des stades est absent. Les symptômes de balai causés par M. caryophyllacearum sur le sapin peuvent être confondus avec des infections dues au faux-gui ou avec des balais résultant d’anomalies physiologiques. Cependant, les aiguilles chlorotiques observées en été et la perte complète des aiguilles en hiver sont des caractéristiques diagnostiques de la rouille.

Publications du Service canadien des forêts

Rouille-balai de sorcière du sapin

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Sapin baumier, sapin gracieux, sapin grandissime, sapin noble, sapin subalpin

Photos
  • Rouille-balai de sorcière du sapin Arenaria sp., un des hôtes du stade téliosporé de Melampsorella caryophyllacearum
  • Rouille-balai de sorcière du sapin Symptômes de balai de sorcière associés à M. caryophyllacearum
  • Rouille-balai de sorcière du sapin Symptômes de balai de sorcière associés à M. caryophyllacearum
  • Rouille-balai de sorcière du sapin Symptômes de balai de sorcière associés à M. caryophyllacearum
  • Rouille-balai de sorcière du sapin
  • Rouille-balai de sorcière du sapin
  • Rouille-balai de sorcière du sapin Balais de sorcière dans un sapin; Rouille-Balai de sorcière
  • Rouille-balai de sorcière du sapin Balai de sorcière dans un sapin
  • Rouille-balai de sorcière du sapin Fructifications sur les aiguilles; Rouille-balai des sorcières
  • Rouille-balai de sorcière du sapin Balai de sorcière dans un sapin
Date de modification :