Rouille des cônes de l’épinette (régions intérieures)

Rouille des cônes de l’épinette (régions intérieures) -
  • Nom latin : Chrysomyxa pirolata G. Wint. in Rabenh.
  • Nom anglais : Inland spruce cone rust
  • Division : Basidiomycota
  • Classe : Uredinales
  • Synonyme(s) : Chrysomyxa pyrolae (DC.) Rostr. 1881
Description

Micro-habitat(s)

Cône

Distribution

Amérique du Nord

Le Chrysomyxa pirolata est présent dans toute la province de la Colombie-Britannique.

Dommages, symptômes et biologie

Cette rouille ravage périodiquement les cônes dans des zones forestières localisées et peut constituer un grave problème dans les vergers à graines d’épinettes.

Le Chrysomyxa pirolata s’attaque aux cônes de l’épinette, mais ne s'attaque pas aux aiguilles. Les cônes infectés brunissent prématurément et sont faciles à repérer grâce aux écidiospores orangées qui se forment entre les écailles à la fin de l’été. On observe souvent une fine « couche poudreuse » d’écidiospores sur la végétation présente sous les arbres portant des cônes infectés. Des urédosores jaunes sont présents sur le dessous des feuilles et parfois sur les pétioles des hôtes alternants. Les feuilles infectées de Pyrola spp. sont légèrement chlorotiques et plus dressées et leur surface est moins brillante que celle des feuilles en santé.

Autres informations

Les cônes infectés ne donnent généralement pas de graines, et même lorsqu’ils en produisent, la malformation du cône et la résinose empêchent la dissémination ou l’extraction des graines. Les graines formées sont en général d’un poids moindre et ont une faible faculté germinative.

Caractères microscopiques : Spermogones et écidies sur les écailles de cônes, écidies orange-jaune. Écidiospores largement ellipsoïdes, translucides, à paroi épaisse, verruqueuses, à motif réticulé, 17-35 x 22-37 µm. Urédosores hypophylles, systémiques, sphériques, rouge jaunâtre. Urédospores jaunes, ellipsoïdes, à paroi translucide, ornementées de verrues semblables à celles des écidiospores, 13-24 x 19-33 µm. Téleutosores hypophylles, aplatis, brun-orange.

Publications du Service canadien des forêts

Rouille des cônes de l’épinette (régions intérieures)

Informations sur les hôtes

En Colombie-Britannique, les hôtes écidiens de Chrysomyxa pirolata sont uniquement des espèces d’épinettes, y compris l’épinette d’Engelmann, l’épinette blanche, l’épinette noire, l’épinette du Colorado et l’épinette de Sitka. Ailleurs en Amérique du Nord, le champignon a été signalé chez l’épinette rouge. Les hôtes alternants comprennent le monésès uniflore et certaines espèces de pyroles chez qui cette rouille est systémique et vivace.

Hôte(s) principal(aux)

Épinette blanche, Épinette d'Engelmann, Épinette de Sitka, épinette du Colorado, Épinette noire, Épinette rouge

Photos
  • Rouille des cônes de l’épinette (régions intérieures)
  • Rouille des cônes de l’épinette (régions intérieures)
Date de modification :