Chancre atropellien

  • Nom latin : Discocainia treleasei (Sacc.) Reid & Funk
  • Nom anglais : Discocaninia canker
  • Division : Ascomycota
  • Classe : Rhytismatales
Description

Distribution

Colombie-Britannique

Le Discocainia treleasei est présent le long de la côte, de l’Alaska jusqu’à l’État de Washington.

Dommages, symptômes et biologie

En Colombie-Britannique, l’épinette est affectée par un moins grand nombre de maladies de l’écorce que la plupart des autres conifères. Chez l’épinette, la plupart des chancres sont causés par des champignons indigènes qui sont des pathogènes plutôt faibles. Ils peuvent provoquer des déformations, un dépérissement, une réduction de croissance et parfois la mort. Les chancres sont des lésions localisées des tiges et des branches et sont habituellement causés par des champignons.

La maladie se caractérise par la présence de renflements chancreux fusiformes sur la tige principale et les branches. Même si l’écorce recouvrant le chancre meurt, elle ne tombe pas. La production de tissu ligneux autour du site infecté s’accroît, produisant un renflement aplati et allongé. On observe souvent une ramille morte au centre du chancre qui correspond probablement au point d’entrée du champignon.

La maladie affecte généralement les jeunes arbres des peuplements à densité très élevée ou les arbres chétifs de pratiquement n’importe quel âge. Le champignon agit comme un agent de sélection naturelle, éliminant les arbres affaiblis et en mauvais état, ainsi que comme agent d’éclaircie naturelle. Chez un arbre affaibli, il arrive très souvent que le champignon finisse par coloniser l’écorce située au-dessus et au-dessous du chancre et par faire mourir l’arbre en entier. Le cas échéant, le champignon produit alors des milliers d’apothécies (fructifications) qui couvrent entièrement la tige.

Les apothécies noires et bien visibles ont environ 3 mm de diamètre. Le champignon est uniquement disséminé par les ascospores qui sont projetées avec force par les apothécies humides. À l’état humide, les apothécies s’ouvrent par une fente irrégulière, exposant la surface sporifère blanchâtre.

Publications du Service canadien des forêts

Chancre atropellien

Informations sur les hôtes

L’épinette de Sitka est la seule espèce du genre Picea affectée par cette maladie qui s’observe également chez la pruche de l’Ouest.

Hôte(s) principal(aux)

Épinette de Sitka, pruche de l'Ouest

Date de modification :