Chancre botryosphaerien

  • Nom latin : Botryosphaeria piceae Funk
  • Nom anglais : Botryosphaeria canker of spruce
  • Division : Ascomycota
  • Classe : Botryosphaeriales
Description

Micro-habitat(s)

Distribution

Colombie-Britannique

La maladie est répandue dans la province où elle est toutefois sporadique ou localisée. Dans un secteur situés près du parc Wells Gray, tous les arbres présents sur plusieurs hectares sont gravement infectés, alors que les arbres situés à proximité sont entièrement exempts de la maladie. Ce mode de répartition dénote l’existence d’un facteur environnemental inconnu de préconditionnement dans les secteurs gravement infectés.

Dommages, symptômes et biologie

En Colombie-Britannique, l’épinette est affectée par un moins grand nombre de maladies de l’écorce que la plupart des autres conifères. Chez l’épinette, la plupart des chancres sont causés par des champignons indigènes qui sont des pathogènes plutôt faibles. Ils peuvent provoquer des déformations, un dépérissement, une réduction de croissance et parfois la mort. Les chancres sont des lésions localisées des tiges et des branches et sont habituellement causés par des champignons.

Le présent champignon (Botryosphaeria piceae) provoque la formation de renflements persistants de l’écorce externe (suber ou liège). Il se développe dans l’écorce suivant un axe longitudinal et radial, de sorte que les renflements qu’il provoque s’allongent graduellement et finissent habituellement par anneler la tige. Des fructifications noires, rondes et denses se forment dans les renflements. On a découvert des branches dont pratiquement la moitié de la surface était couverte par le champignon.

Ce champignon attaque des arbres de tous âges. On a découvert de petits semis de moins de 15 cm de hauteur dont la tige et les branches présentaient de multiples lésions. Des branches du houppier d’épinettes de Sitka mûres (de plus de 30 m de hauteur) présentent parfois de très nombreux chancres. Les jeunes arbres établis dans des sites pauvres sont toutefois les sujets les plus fréquemment et les plus gravement affectés. L’annélation ou une attaque par un agent secondaire peut faire mourir des branches ou l’arbre en entier.

Le champignon est disséminé par les ascospores qui sont projetées avec force par les fructifications noires qui tapissent les chancres. Même si le processus d’infection est mal connu, les ascospores sont présentes dans les fructifications pérennes pendant la majeure partie de l’année et peuvent donc provoquer une infection tout au cours de l’année durant lorsque les conditions sont propices.

Publications du Service canadien des forêts

Chancre botryosphaerien

Informations sur les hôtes

La maladie a été découverte chez toutes les espèces indigènes d’épinettes de la Colombie-Britannique, sauf chez l’épinette noire.

Date de modification :