Rouge du pin noir

Rouge du pin noir - Fructifications typiques du rouge des pins sur des aiguilles de pin infectées.
  • Nom latin : Lophodermium seditiosum Minter, Staley, & Millar
  • Nom anglais : Needle cast (Lophodermium seditiosum)
  • Division : Ascomycota
  • Classe : Rhytismatales
  • Synonyme(s) : Depazea linearis Rostr.,
    Leptostroma austriacum Oudem.,
    Leptostroma rostrupii Minter
Description

Micro-habitat(s)

Aiguille

Distribution

Partout au Canada

Partout au Canada.

Dommages, symptômes et biologie

L’infection se déclare à la fin de l’été sur les aiguilles de l’année, mais ses symptômes ne se manifestent que le printemps suivant, lorsque de petites taches brunes apparaissent sur les aiguilles. Au cours du printemps, les aiguilles virent au jaune, puis au brun et ces taches s’agrandissent, et elles finissent par mourir au début de l’été. Les aiguilles mortes peuvent rester attachées aux rameaux ou tomber.  Ces derniers symptômes mènent généralement à la détection de la maladie. L’infection cause une chute prématurée des aiguilles, d’où le terme anglais de « needle cast », et peut provoquer la mort des semis et des gaules dans les cas les plus graves.

 
La perte de feuillage réduit la croissance et la vigueur des sujets attaqués et confèrent aux semis et aux gaules un aspect rabougri. Chez les sujets de plus grande taille, les dommages les plus graves sont habituellement confinés aux branches inférieures, mais ils peuvent s’étendre à l’arbre entier. Dans les pépinières, le champignon peut causer la perte de planches entières.

De petites fructifications noires de forme allongée se forment sur les aiguilles mortes à la fin de l’été. Par temps humide, ces fructifications transpercent l’épiderme des aiguilles, se fendillent au milieu et libèrent leur spores qui, disséminées par le vent et la pluie, réinfectent les aiguilles de l’année.  Lophodermium seditiosum passe l’hiver sur les aiguilles infectées ou au sol.

Autres informations

L’application d’un fongicide homologué dans les planches de pépinière ou dans les plantations de grande valeur donne de bons résultats. Le traitement doit être effectué avant et durant le plus fort de la période de sporulation, soit à la fin de l’été au rythme d’une pulvérisation aux 2 à 4 semaines.  L’application de fongicides doit être confiée aux professionnels qualifiés ayant reçu une formation.  L'irrigation des zones à problèmes dans les pépinières devrait se faire le matin. On recommande également l'assainissement par l’élimination des plants présentant la maladie.  Les semis infectés ne doivent pas être plantés à l’extérieur, car ils peuvent favoriser la propagation du champignon dans de nouvelles zones jusque-là exemptes de la maladie.

Dans les plantations d’arbres de Noël, les sujets infectés ou morts doivent être enlevés et détruits. De plus, des mesures préventives comme le contrôle des mauvaises herbes entre les rangées afin d’assurer un assèchement rapide des arbres de Noël, l’hygiène dans les pourtours de la plantation afin de diminuer l’inoculum et l’inspection des nouveaux plants contribuent à prévenir les nouvelles infections. 

Les mêmes recommandations de traitement s’appliquent aux arbres d’ornement.

Il peut y avoir risque de confusion avec Lophodermium pinastri. Ce champignon apparenté est un décomposeur de litière qui s'attaque aux aiguilles affaiblies ou déjà mortes. Il se caractérise par la présence de bandes transversales noires sur les aiguilles. Ce champignon n'est pas un pathogène.  Hunt (1995) offre la revue la plus complète des champignons attaquant les aiguilles.

Publications du Service canadien des forêts

Rouge du pin noir

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Pin noir d'Autriche, pin rouge, pin sylvestre

Hôte(s) secondaire(s)

Pin mugo

Photos
  • Rouge du pin noir Fructifications typiques du rouge des pins sur des aiguilles de pin infectées.
  • Rouge du pin noir Un pin rouge infecté par Lophodermium sp., l’une des causes du rouge des pins.
Date de modification :