Rouille - tumeur oblongue

Rouille - tumeur oblongue -
  • Nom latin : Cronartium comandrae Peck
  • Nom anglais : Comandra blister rust
  • Division : Basidiomycota
  • Classe : Uredinales
  • Synonyme(s) : Cronartium asclepiadeum (Willd.) Fr. var. thesii Berk.,
    Cronartium pyriforme Hedgc. & W.H. Long
Description

Micro-habitat(s)

Tronc

Distribution

Partout au Canada

Dommages, symptômes et biologie

Des arbres de toutes tailles et de tout âge sont atteints et la présence de chancres peut provoquer des anomalies de la croissance et entraîner de la mortalité. Les poussées de cette maladie sont sporadiques à cause des variations dans la répartition de l'hôte intermédiaire et de la périodicité des conditions environnementales nécessaires à l'infection. Les dommages les plus graves sont observés dans les pépinières et les plantations où l'annélation rapide des tiges entraîne un taux de mortalité élevé.

Chez les arbres plus grands, on observe surtout la mort de branches ou de la partie supérieure de la cime.

Autres informations

Les chancres du stade écien de la rouille - tumeur oblongue sont très similaires à ceux de la rouille - tumeur noduleuse et de la rouille - tumeur de l’écorce. Cependant, un examen des éciospores de forme unique, au microscope ou même avec une simple loupe, permet de différencier cette rouille des autres. Les renflements sur les semis peuvent être confondus avec la tumeur d’Endocronartium harknessii avant la sporulation. Toutefois, les renflements de C. comandrae résultent d’un renflement de l’écorce tandis que dans les tumeurs dues à E. harknessii, une écorce normale recouvre un xylème présentant un épaississement anormal.

Publications du Service canadien des forêts

Rouille - tumeur oblongue

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Comandre à ombelle, comandre livide, pin gris, pin ponderosa, pin tordu côtier

Hôte(s) secondaire(s)

Pin mugo, pin rigide, pin sylvestre

Photos
  • Rouille - tumeur oblongue Comandre à ombelle, hôte du stade téliosporé de Cronartium comandrae
  • Rouille - tumeur oblongue Comandre livide, hôte du stade téliosporé de Cronartium comandrae
  • Rouille - tumeur oblongue Chancre de la rouille-tumeur oblongue sur un pin tordu à la fin de l’été, quand les éciospores orange sont absents
  • Rouille - tumeur oblongue Gouttelettes des pycnies de C. comandrae
  • Rouille - tumeur oblongue Chancres sur le pin tordu avec écies en sporulation
  • Rouille - tumeur oblongue Urédies sur Comandra umbellata
  • Rouille - tumeur oblongue
  • Rouille - tumeur oblongue
Date de modification :