Pourridié rhizinéen

Pourridié rhizinéen - <em>Gyromitra</em> sp. Parfois confondu avec <em>R. undulata</em>, ce champignon n’endommage pas les jeunes plants
  • Nom latin : Rhizina undulata Fr.:Fr.
  • Nom anglais : Rhizina root rot
  • Division : Ascomycota
  • Classe : Pezizales
  • Synonyme(s) : Rhizina inflata (Schaeff.) P. Karst.
Description

Micro-habitat(s)

Racine

Distribution

Partout au Canada

Dommages, symptômes et biologie

Les poussées de la maladie sont sporadiques, mais des taux de mortalité pouvant aller jusqu’à 80 % des semis ont été signalés dans des plantations récentes, après des brûlages dirigés aux fins de la préparation du site.

Les fructifications apparaissent au début de l'été et persistent jusqu'au gel de l'automne. Les spores produites sont dispersées par le vent et emportées dans le sol par la pluie où elles peuvent survivre au moins 2 ans. Elles germent et colonisent l'humus et les racines des conifères. Le champignon se propage grâce à son mycélium pour infecter et tuer d'autres semis. Plus tard, des fructifications se forment sur le collet des semis infectés et le cycle recommence.

Autres informations

En Colombie-Britannique, le pourridié rhizinéen s’attaque surtout aux jeunes semis dans des plantations qui ont subi un brûlage dirigé datant de moins de 2 ans. Dans d’autres parties de l’hémisphère nord, le champignon s’attaque à des arbres de tout âge, mais il est toujours associé à des activités de brûlage récentes. On pourrait éviter ces dommages dans les endroits à risque élevé en retardant la plantation pendant deux ans ou plus après le brûlage. Aucune méthode de lutte chimique ou biologique n’a été mise au point. R. undulata est parfois confondu avec d’autres champignons du groupe des ascomycètes, en particulier des espèces de Gyromitra.

Publications du Service canadien des forêts

Pourridié rhizinéen

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Douglas bleu, Épinette blanche, Épinette d'Engelmann, Épinette de Sitka, Épinette noire, Épinette rouge, mélèze de l'Ouest, pin argenté, pin blanc, pin rouge, pin tordu côtier, pruche de l'Ouest, sapin grandissime, thuya géant

Photos
  • Pourridié rhizinéen Mortalité des semis et fructifications de Rhizina undulata
  • Pourridié rhizinéen Fructification de R. undulata
  • Pourridié rhizinéen Gyromitra sp. Parfois confondu avec R. undulata, ce champignon n’endommage pas les jeunes plants
  • Pourridié rhizinéen Jeunes fructifications de Rhizina undulata, la cause du pourridié rhizinéen.
  • Pourridié rhizinéen Vieilles fructifications de Rhizina undulata, la cause du pourridié rhizinéen, sur un site brûlé au début de l’année précédente.
Date de modification :