Phytopte vésiculaire de l'érable

Phytopte vésiculaire de l'érable - Vue latérale des galles
  • Nom latin : Vasates quadripedes Shimer
  • Nom anglais : Maple bladdergall mite
  • Ordre : Acari
  • Famille : Eriophyidae
  • Synonyme(s) : Phyllocoptes quadripes Shimmer
Description

Distribution

Partout au Canada

Micro-habitat(s)

Feuille

Dommages, symptômes et biologie

Les dommages occasionnés par le phytopte vésiculaire de l’érable consistent en une galle dont l’excroissance rappelle la forme d’un champignon à chapeau. Les galles de couleur verte ou rose-rouge sont situées sur la face supérieure de la feuille et sont susceptibles de faire courber le limbe quand elles sont nombreuses.

Caractérisé par plusieurs générations annuelles, le phytopte vésiculaire de l'érable hiverne au stade adulte sur le tronc ou les branches. L’acarien s’alimente sur les bourgeons dès leur gonflement, provoquant ainsi un développement anormal des cellules qui emprisonnent la femelle dans une galle.

La ponte est effectuée à l’intérieur de la galle et les larves nouvellement écloses s’y alimentent et complètent leur développement. Les adultes quittent la galle par une ouverture pubescente située sur la face inférieure de la feuille, à la recherche d’un site d’hivernement ou ils peuvent aussi provoquer d'autres galles si les tissus de la feuille sont favorables à leur développement. Il semble que l'acarien hiverne au stade adulte.

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)
Stade/Mois J F M A M J J A S O N D
Oeuf
 
Larve
 
Adulte
 

Autres informations

Espèce indigène au Canada, le phytopte vésiculaire de l’érable a été signalé pour la première fois à la fin des années 30 et se manifeste depuis par des infestations locales chaque année au Québec et en Ontario. Sa distribution couvre principalement tout l’est du Canada et divers États de l’est des États-Unis.

D’une année à l’autre, les populations varient beaucoup, pouvant même disparaître presque complètement. Malgré la présence fréquente d’un grand nombre de galles sur les feuilles, le phytopte vésiculaire de l’érable est considéré comme peu nuisible et il n’est pas nécessaire d’utiliser des moyens de répression.

Publications du Service canadien des forêts

Phytopte vésiculaire de l'érable

Régime et comportement alimentaire

  • Succivore : Qui se nourrit de la sève des végétaux.
    • Piqueur-suceur : Qui ne se nourrit pas des tissus, mais aspire les sucs des plantes par un appareil buccal spécialisé, ce qui occasionne des déformations aux plantes et peut causer la mort des parties affectées.
    : Qui se nourrit de la sève des végétaux.
    • Galligène : Qui provoque la formation de galles et s'alimente des tissus de celles-ci.
Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Érable à sucre, Érable argenté, Érable rouge

Photos
  • Phytopte vésiculaire de l'érable Vue latérale des galles
  • Phytopte vésiculaire de l'érable Feuille d'érable argenté montrant les galles encore jeunes
  • Phytopte vésiculaire de l'érable Feuilles d'érable argenté affectées
  • Phytopte vésiculaire de l'érable Feuille d'érable argenté couverte de galles
  • Phytopte vésiculaire de l'érable Feuille d'érable argenté couverte de galles
  • Phytopte vésiculaire de l'érable Vue latérale de galles sur une feuille d'érable à sucre
Date de modification :