Puceron à galle conique de l'épinette

Puceron à galle conique de l'épinette - Coupe de jeunes galles montrant les cellules intérieures et leur contenu
  • Nom latin : Adelges abietis (Linnaeus)
  • Nom anglais : Eastern spruce gall adelgid
  • Ordre : Homoptera
  • Famille : Adelgidae
Description

Distribution

Partout au Canada

Micro-habitat(s)

Aiguille, Pousse annuelle

Dommages, symptômes et biologie

Les dégâts occasionnés par cet insecte consistent en la formation d’une galle au niveau des pousses annuelles. Au printemps, les nymphes âgées qui ont hiverné se transforment en adultes non ailés et déposent leurs oeufs près des bourgeons. Sous l’effet des piqûres des jeunes nymphes fraîchement écloses, les nouvelles aiguilles s’hypertrophient pour former une galle en forme d’ananas. La galle est au départ de couleur vert pâle tachetée de rouge, puis elle brunit et se dessèche à la fin de l’été.

Les conséquences de la présence de galles sont la déformation des rameaux et la malformation subséquente des cimes. Dans certains cas, la mort de l’arbre peut survenir après quelques années.

Le puceron a deux générations par année et tous les individus sont des femelles. Pendant l’été et jusqu’à l’automne, les cellules de la galle s’ouvrent pour laisser émerger les nymphes qui se transformeront en adultes ailés. Ceux-ci déposent leurs œufs enveloppés d’une masse de cire filamenteuse près des futurs bourgeons. Les nymphes issues de ces œufs passeront l’hiver à la base des aiguilles et des bourgeons.

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)
Stade/Mois J F M A M J J A S O N D
Oeuf
 
 
Nymphe
 
 
Adulte
 
 

Autres informations

Espèce d’origine européenne, le puceron à galle conique de l’épinette est connu comme ravageur des épinettes d’ornement depuis le 16e siècle en Europe. Il a été introduit d'Europe avant les années 1900 et depuis lors il s'est répandu à travers le nord-est des États-Unis et le sud du Canada, jusququ'à la Caroline du Nord. Le puceron est peu présent dans les Maritimes et Terre-Neuve, contrairement au Québec et en Ontario où il a causé d’importants dommages, particulièrement en 1941, dans la partie méridionale de ces deux provinces.

Une méthode de pratique sylvicole consiste à couper les rameaux affectés à la mi-été et les détruire (par incinération de préférence) avant que les nymphes n’émergent au mois d’août.

Publications du Service canadien des forêts

Puceron à galle conique de l'épinette

Régime et comportement alimentaire

  • Succivore : Qui se nourrit de la sève des végétaux.
    • Galligène : Qui provoque la formation de galles et s'alimente des tissus de celles-ci.
    : Qui se nourrit de la sève des végétaux.
    • Piqueur-suceur : Qui ne se nourrit pas des tissus, mais aspire les sucs des plantes par un appareil buccal spécialisé, ce qui occasionne des déformations aux plantes et peut causer la mort des parties affectées.
Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Épinette blanche, épinette de Norvège, Épinette noire

Photos
  • Puceron à galle conique de l'épinette Coupe de jeunes galles montrant les cellules intérieures et leur contenu
  • Puceron à galle conique de l'épinette Adulte d'A. abietis, les ailes repliées
  • Puceron à galle conique de l'épinette Galles sur la pousse annuelle d'une épinette blanche
  • Puceron à galle conique de l'épinette Cellules de galles ouvertes naturellement pour la sortie des adultes, encore à proximité
  • Puceron à galle conique de l'épinette Nouvelles pousses d'épinette porteuses de galles
  • Puceron à galle conique de l'épinette Branche d'épinette blanche portant plusieurs vieilles galles
  • Puceron à galle conique de l'épinette Vieille galle à l'état naturel
Date de modification :