Tordeuse du tremble

Tordeuse du tremble - Chenille âgée (longueur, 15 à 25 mm)
  • Nom latin : Choristoneura conflictana (Walker)
  • Nom anglais : Large aspen tortrix
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Tortricidae
Description

Distribution

Partout au Canada

Micro-habitat(s)

Feuille

Dommages, symptômes et biologie

La défoliation occasionnée par la tordeuse du tremble n’affecte pas la survie de l’arbre car elle survient suffisamment tôt dans la saison estivale pour permettre une nouvelle feuillaison.

Les symptômes permettant la détection de l’insecte sur un arbre sont de plusieurs ordres :

  1. retard dans le débourrement des bourgeons au printemps;
  2. présence de feuilles déformées, enroulées sous forme de cornet ou attachées ensemble par des fils de soie et contenant des chenilles ou des excréments;
  3. cimes clairsemées, voire totalement dépourvues de feuillage.

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)

Cycle biologique (à l'est des Rocheuses)
Stade/Mois J F M A M J J A S O N D
Larve
 
 
Oeuf
 
Adulte
 
Pupe
 

Autres informations

La tordeuse du tremble est l’un des plus importants insectes associés au peuplier faux-tremble. Sa distribution correspond à l’aire de répartition du peuplier faux-tremble, son hôte de prédilection. La population de cette espèce boréale augmente périodiquement de façon importante pendant deux à trois ans avant de disparaître soudainement. Dans l’est canadien, l’Ontario a été la région la plus affectée, suivie du Québec où trois infestations majeures ont été observées depuis 1938. Dans les trois provinces des prairies et la partie sud des Terrritoires du Nord-ouest, il est connu que des infestations sont survenues pratiquement partout où l'on rencontre le peuplier faux-tremble. Cet insecte produit des infestations soudaines sur des centaines de kilomètres carrés souvent en association avec une infestation de la livrée des forêts.

La répression artificielle est peu conseillée, essentiellement en raison de l’efficacité des nombreux parasitoïdes associés à cette espèce. Toutefois, pour les arbres d’ornement, on peut contrôler l’insecte en ceinturant le tronc d’une bande collante à environ un mètre du sol pour intercepter les jeunes larves lors de leur déplacement vers les bourgeons en mai ou vers leurs sites d’hivernement en août.

Publications du Service canadien des forêts

Tordeuse du tremble

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Enrouleuse : Qui enroule la feuille en forme de cigare ou seulement l'extrémité de la feuille pour se nourrir et se cacher.
Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Peuplier baumier, peuplier faux-tremble

Photos
  • Tordeuse du tremble Adulte au repos (envergure des ailes, 25 à 35 mm)
  • Tordeuse du tremble Chenille âgée (longueur, 15 à 25 mm)
  • Tordeuse du tremble Chrysalide dans son milieu naturel (longueur, 9 à 17 mm)
  • Tordeuse du tremble Feuille de peuplier faux-tremble enroulée
  • Tordeuse du tremble Masse d'oeufs partiellement éclos sur une feuille de peuplier faux-tremble
  • Tordeuse du tremble Vue plus rapprochée de quelques peupliers faux-tremble défoliés modérément
Date de modification :