Tenthrède en zigzag de l’orme

Tenthrède en zigzag de l’orme - Défoliation en zigzag causée par une jeune larve, présente au bout du zigzag
  • Nom latin : Aproceros leucopoda Takeuchi
  • Nom anglais : Elm zigzag sawfly
  • Ordre : Hymenoptera
  • Famille : Argidae
Description

La répartition confirmée de la tenthrède en zigzag de l’orme en 2020 en Amérique du Nord était limitée au sud de la province de Québec, sur une superficie d’environ 350 km2 incluant Montréal et ses environs, mais sa distribution pourrait être plus étendue. L’insecte est originaire de l’Asie de l’est, mais a été découvert en Europe de l’est en 2003, et se retrouve maintenant dans la plupart des pays d’Europe.

Micro-habitat(s)

Feuille, Sol

Dommages, symptômes et biologie

La tenthrède en zigzag de l’orme produit plusieurs générations par année. En Europe, quatre à six générations ont été observées. Au printemps, les femelles de la première génération pondent entre 7 et 49 œufs sur la bordure des feuilles d’orme. Les larves éclosent de 4 à 8 jours plus tard et commencent à se nourrir, créant ainsi le patron en zigzag. Les larves plus âgées peuvent consommer la feuille entière, et après six stades et 15 à 18 jours, ils tissent leur cocon à la paroi mince sous la feuille. Les adultes émergent du cocon d’été après 2-3 jours. Aucun mâle n’a jamais été observé, et l’espèce est donc considérée comme thélytoque, c.-à-d. que tous les œufs sont non-fécondés et deviennent des femelles. Les larves de la dernière génération tombent au sol et tissent un cocon aux parois solides afin de survivre à l’hiver. Les nymphes en diapause ont un point de surfusion entre -12°C et -24°C, suggérant qu’ils peuvent survivre aux hivers du sud du Canada.

La défoliation causée par les jeunes larves est facile à reconnaître : un patron en zigzag débute sur la marge de la feuille et se dirige entre deux veines vers la nervure centrale. Lorsque la larve devient plus grosse, elle peut entièrement manger la feuille, sauf les nervures, rendant le zigzag typique plus difficile à reconnaître tard en saison ou durant des infestations sévères.

Les larves de la tenthrède en zigzag de l’orme peuvent entièrement défolier les ormes en Europe. Bien qu’une telle défoliation puisse affecter la croissance et l’esthétique des arbres, aucune mortalité n’a été rapportée. Les arbres sévèrement défoliés produisent parfois une deuxième série de feuilles plus tard durant la saison. Cependant, un tel stress biotique pourrait augmenter la susceptibilité des arbres à des maladies comme la maladie hollandaise de l’orme. L’importance des dégâts causés par cet insecte au Canada est encore inconnue.

Autres informations

On trouve deux types de cocons : les cocons d’été et ceux d’hiver. Les premiers se trouvent sous la feuille et ont une structure fine ressemblant à de la dentelle, au-travers de laquelle la nymphe est visible. Les seconds se trouvent au sol et ont une structure plus solide qui protège l’insecte durant l’hiver.

Il n’y a présentement aucune stratégie de lutte déployée au Canada. En Europe, bien que des insecticides puissent tuer les larves, ils ne sont pas utilisés entre autres à cause de la capacité de l’insecte à rapidement recoloniser les aires traitées. Les ennemis naturels de cette tenthrède au Canada sont encore inconnus.

Publications du Service canadien des forêts

Consulter les publications du Service canadien des forêts

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
Informations sur les hôtes

En Europe, l’insecte s’attaque à presque toutes les espèces d’ormes, autant indigènes qu’exotiques, incluant les cultivars résistants à la maladie hollandaise de l’orme. Durant la première année de sa découverte au Canada (2020), il a été trouvé principalement sur l’orme d’Amérique (Ulmus americana), mais toutes les essences d’orme doivent être considérées comme des hôtes potentiels.

Hôte(s) principal(aux)

Orme, orme d'Amérique, orme de Sibérie, orme liège, orme rouge

Photos
  • Tenthrède en zigzag de l’orme Cocon d'été
    Sébastien Bélanger
  • Tenthrède en zigzag de l’orme Larve
    Olivier Morin
  • Tenthrède en zigzag de l’orme Larve
    Olivier Morin
  • Tenthrède en zigzag de l’orme Larve
    Olivier Morin
  • Tenthrède en zigzag de l’orme Défoliation en zigzag causée par une jeune larve, présente au bout du zigzag
    Véronique Martel
Date de modification :