Pourridié-agaric à Armillaria mellea

Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em> - Pourridié-agaric
  • Nom latin : Armillaria mellea complexe
  • Nom anglais : Armillaria root rot
  • Division : Basidiomycota
  • Classe : Agaricales
Description

Micro-habitat(s)

Base de l'arbre

Distribution

Est du Canada

Dommages, symptômes et biologie

Cette maladie est la plus destructrice et la plus répandue des agents pathogènes attaquant les racines et le pied des arbres. Dans les peuplements forestiers, la maladie tue les arbres individuelle ou en groupe, on appelle cela des centres de maladie. Ces centres de maladies vont continuer à s'étendre à mesure que la maladie se répand aux pourtours de ces centres.

Les arbres atteints des pourridiés dus aux Armillaria peuvent présenter ou non des symptômes extérieurs. Les premiers symptômes de la maladie sont un déclin de la vigueur générale de l'arbre, un jaunissement du feuillage suivi d’un brunissement lent et progressif et la stimulation d’un écoulement important de résine chez les conifères. Les aiguilles des pins malades tournent au jaune-verdâtre puis au rouge avant de tomber. Les aiguilles les épinettes prennent une teinte vert terne (mais non rouge) avant de tomber.
br /> L’infection commence par l'invasion des racines saines par les filaments du champignon croissant dans le sol. L'infection passe ainsi des racines au collet, pour ensuite se propager au tronc de l'arbre. La propagation de l’infection induit la formation de caries d’aubier dans les parties affectées, pour finalement provoquer la mort de l’arbre. Les arbres dont les racines sont cariées meurent par manque de sève ou sont renversés par le vent. Les régions infectées présentent des plaques de couleur crème accompagnées de cordons de mycélium de couleur noire ressemblant à des lacets. Sous l'écorce, le bois pourri a l'apparence d'un bois imbibé d'eau et présente une couleur brun pâle. Avec le temps, le bois jaunit puis blanchit et devient doux, spongieux et filandreux. À l'automne, on peut observer, près des arbres infectés ou sur leur pied, des champignons jaunes dorés (les carpophores). Ces derniers ont des écailles foncées sur le dessus du chapeau ainsi que des lamelles blanc jaunâtre plus ou moins rapprochées. Le pied long et fibreux est encerclé par un mince anneau membraneux. Les fructifications du carpophore produisent des spores qui sont dispersées par le vent et qui vont produire de nouveaux foyers d’infection.

Autres informations

Les pourridiés dus aux Armillaria sont causés par plusieurs espèces apparentées d'Armillaria. L'Armillaria ostoyae est la plus répandue et la plus destructive des Armillaria spp.

Le pourridié-agaric peut demeurer vivant pendant des années dans le bois pourri qui jonche le sol. On estime que certains centres de maladie ont plus de 400 ans. Même si le champignon vit habituellement sur la matière organique morte, il peut attaquer des arbres en santé et causer des dommages importants. Le champignon est comestible (carpophore), mais les avis sont partagés sur sa saveur. Il est préférable de se limiter à la consommation des jeunes individus. Assurez-vous de bien identifier les champignons avant de les consommer.

Les arbres dont le feuillage semble être en bonne santé mais qui possèdent des racines pourries peuvent constituer une menace près des terrains de camping ou près des édifices, car ils risquent de tomber par l'action du vent.

Publications du Service canadien des forêts

Pourridié-agaric à Armillaria mellea

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Bouleau, Épinette blanche, Épinette noire, Érable, mélèze, mélèze de l'Ouest, mélèze laricin, peuplier, pin blanc, pin gris, pin rouge, pin sylvestre, pin tordu côtier, sapin baumier, thuya occidental

Photos
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em> Pourridié-agaric
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em>
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em>
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em> Base de l'arbre et racines affectées par le pourridié-agaric
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em> Carpophores jaunes dorés
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em> Base de l'arbre et racines affectées par le pourridié-agaric
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em> Rhizomorphes de couleur noire; Pourridié agaric; peceur de l'érable
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em> Bois pourri et mycélium
  • Pourridié-agaric à <em>Armillaria mellea</em> Carpophores jaunes dorés
Date de modification :