Chancre atropellien

Chancre atropellien - Apothèces d’<em>Atropellis</em>
  • Nom latin : Atropellis piniphila (Weir) Lohman & Cash
  • Nom anglais : Atropellis canker
  • Division : Ascomycota
  • Classe : Helotiales
Description

Micro-habitat(s)

Tronc

Distribution

Ouest du Canada

Dommages, symptômes et biologie

Ce chancre peut provoquer la mort de l’arbre, un ralentissement de croissance et une diminution de valeur tant des copeaux que des produits forestiers finis. De plus, le contenu élevé en résine nuit à la pénétration des produits de préservation du bois. La mort survient quand les tiges sont entourées de gros ou de nombreux chancres et le taux de mortalité peut être élevé dans les peuplements denses, en particulier ceux qui croissent dans des milieux secs.

Autres informations

Les arbres de moins de 15 ans sont résistants à l’infection. Chez les arbres plus âgés, la plupart des infections sont observées sur des tissus âgés de 10 à 30 ans au moment de l’infection. Il n’y a pratiquement pas d’infections sur des tissus de moins de 5 ans ou de plus de 40 ans. Des taux élevés d’infection ont été observés après des feux sur la régénération de pins tordus infectés par des arbres résiduels épargnés par le feu. Un champignon étroitement apparenté, Atropellis pinicola Zeller & Good., est moins commun en Colombie-Britannique. Ce dernier s’attaque aux branches du pin argenté, et parfois, du pin tordu.

Publications du Service canadien des forêts

Chancre atropellien

Informations sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Pin tordu côtier

Hôte(s) secondaire(s)

Pin à feuilles courtes, pin à l'encens, pin albicaule, pin de Virginie, pin gris, pin ponderosa

Photos
  • Chancre atropellien Chancres causés par Atropellis piniphila sur un pin tordu
  • Chancre atropellien
  • Chancre atropellien Apothèces d’Atropellis
  • Chancre atropellien Coloration bleue de l’aubier le long des anneaux de croissance annuels
Date de modification :