Diprion du pin rouge

Diprion du pin rouge -
  • Nom latin : Neodiprion nanulus nanulus Schedl
  • Nom anglais : Red pine sawfly
  • Ordre : Hymenoptera
  • Famille : Diprionidae
Description

Distribution

Nouvelle-Écosse, Ontario, Québec, Île-du-Prince-Édouard

Cette espèce se rencontre dans les pinèdes grises le long de la rivière Fort Nelson dans le nord-est de la Colombie-Britannique. On la retrouve vers l’est du Canada jusqu’en Nouvelle-Écosse et, vers le sud, des États de la Nouvelle-Angleterre jusqu’en Pennsylvanie.

Micro-habitat(s)

Aiguille

Dommages, symptômes et biologie

Le diprion du pin rouge se nourrit essentiellement de vieilles aiguilles, mais il peut s’attaquer aux nouvelles aiguilles une fois que le vieux feuillage a été complètement dévoré. La défoliation complète des vieilles et des nouvelles aiguilles du pin provoque généralement la mort de l'arbre. Les arbres gravement attaqués, mais qui ne sont pas totalement dénudés peuvent survivre un certain temps, mais ils meurent fréquemment par la suite en raison de l'attaque d'insectes ou de maladies secondaires; les arbres qui survivent sont d'ordinaire peu esthétiques et leur croissance est généralement interrompue. L'insecte est essentiellement nuisible pour les plantations, mais il peut également causer des blessures aux arbres isolés et aux arbres d'ornement. Aucune infestation n’a été signalée en Colombie-Britannique.

La larve mature mesure jusqu’à 25 mm de longueur. La tête est noire. Le reste du corps est vert à gris, avec une rayure médiodorsale vert pâle bordée de rayures subdorsales d’un vert plus foncé, une étroite rayure stigmatique jaune bordée par une rayure suprastigmatique verte et une rayure substigmatique vert jaunâtre pâle. Une bande foncée s’étend du premier au huitième segment abdominal à la base des fausses pattes. Les marques sont similaires chez la prénymphe, mais elles sont brunes. Les larves possèdent huit paires de fausses pattes. L'adulte est une mouche brune à quatre ailes de grande taille.

Cette espèce hiberne au stade d’œuf. De la fin mai à la mi-juillet, les larves se nourrissent en groupes ou en colonies sur les aiguilles des années précédentes. Elles dévorent habituellement toutes les aiguilles d’une branche avant de passer à la suivante. La vie larvaire, qui comporte quatre ou cinq stades, s’étale sur 4 à 6 semaines. Une fois leur développement achevé, les larves tombent sur le sol et se tissent un cocon dans la litière à proximité de la base de l'arbre-hôte. Un pourcentage variable de larves peut demeurer en diapause dans leur cocon durant deux ans au plus. À la fin de l'été, les larves se transforment en chrysalides dans leur cocon. Les adultes émergent en septembre et en octobre. Les femelles insèrent leurs œufs dans des fentes sur le bord d’une aiguille.

Autres informations

D’autres espèces de Neodiprion ressemblent au diprion du pin rouge, mais leur gamme d’hôtes est différente.

Publications du Service canadien des forêts

Diprion du pin rouge

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Défoliateur libre : Qui se nourrit et se déplace librement sur le feuillage.
Informations sur les hôtes

Le pin gris est l’hôte de prédilection du diprion du pin rouge en Colombie-Britannique. Le pin tordu latifolié, le pin rouge, le pin blanc, le pin mugho et le pin gris sont également attaqués dans l’est de l’Amérique du Nord.

Hôte(s) principal(aux)

Pin gris, pin rouge

Hôte(s) secondaire(s)

Épinette rouge, pin blanc, pin flexible, pin ponderosa, pin rigide, pin sylvestre, pin tordu latifolié, sapin baumier

Photos
  • Diprion du pin rouge Cocons male et femelle
  • Diprion du pin rouge Larve
  • Diprion du pin rouge
  • Diprion du pin rouge
  • Diprion du pin rouge
  • Diprion du pin rouge
Date de modification :