Classification générale

En biologie, tout organisme est classé selon un système taxinomique composé de plusieurs niveaux hiérarchiques.

Cette section vous permettra d'obtenir de l'information sur les principaux ordres d'insectes et d'arachnides retrouvés en milieu forestier.

Voici le système taxinomique retenu pour ce site, avec un exemple pour chacun des niveaux hiérarchiques :

Schéma du système taxinomique

Vous pouvez parcourir la classification selon les niveaux taxinomiques : Classe, ordre, famille et espèce. À l'aide des principales caractéristiques morphologiques des adultes, vous pourrez identifier plusieurs spécimens.

Classe : Arachnides (Arachnida)

Les arachnides possèdent quatres paires de pattes articulées. Leur corps est composé de deux parties, le céphalothorax et l'abdomen (chez certains ordres, ces deux parties sont fusionnées).

Parmi les organismes les plus connus de l'ordre des acariens, on retrouve les tiques et les mites (ex : le tétranyque de l'épinette).

Caractéristiques morphologiques :

  1. Très petits arthropodes, parfois microscopiques, dont le corps est de forme ovale ou allongée.
  2. Abdomen non-segmenté et souvent soudé au céphalopthorax (fusion de la tête et du thorax).
  3. Quatre paires de pattes, parfois trois ou même deux.
  4. Pièces buccales appelées chélicères conçues pour percer, sucer et lacérer.
Classe : Insectes (insecta)

Les insectes possèdent trois paires de pattes articulées. Leur corps est divisé en trois parties bien distinctes, la tête, le thorax et l'abdomen.

Parmi les organismes les plus connus de l'ordre des coléoptères, on retrouve les carabes, les coccinelles, les scarabées et les longicornes (ex : longicorne noir).

Caractéristiques morphologiques :

  1. Insectes portant quatre paires d'ailes, les ailes antérieures, appelées élytres, servant de gaines protectrices (d'où origine le mot "Coléo-ptère" qui veut dire "Étui-Ailes"). Les élytres sont dures et sans veine et se rejoignent au centre de l'abdomen en une ligne centrale sans se recouvrir. Elles recouvrent souvent la partie postérieure de l´abdomen, mais elles peuvent être courtes. Les ailes postérieures, membraneuses, se replient au repos sous les élytres; elles servent habituellement au vol.
  2. La forme des antennes est très variable.
  3. Les pièces buccales sont de type broyeur.

Parmi les organismes les plus connus de l'ordre des diptères, on retrouve les mouches noires, les moustiques et la mouche domestique.

Caractéristiques morphologiques :

  1. Insectes possédant une seule paire d'ailes (d'où le nom "Di-ptères").
  2. Ailes postérieures modifiées et réduites à des haltèresou balanciers.
  3. Antennes variables.
  4. Pièces buccales souvent de type suceur, piqueur-suceur ou lécheur. Chez quelques espèces, elles sont atrophiées.

Aucune donnée n'est disponible pour l'instant.

Parmi les organismes les plus connus de l'ordre des hétéroptères, on retrouve les punaises (ex : punaise des céréales).

Caractéristiques morphologiques :

  1. Insectes avec deux paires d'ailes dont l'aile antérieure est sclérifiée (cornée) à la base et membraneuse à l'apex (vers la partie anale). Au repos, les portions membraneuses des ailes antérieures reposent à plat et se chevauchent sur l'abdomen . Les ailes postérieures sont complètement membraneuses. Quelques espèces sont aptères (dépourvues d'ailes) ou , brachyptères (ailes atrophiées, non membraneuses).
  2. Pièces buccales de type piqueur-suceur, dont le rostre est inséré sur la partie antérieure de la tête.

Parmi les organismes les plus connus de l'ordre des homoptères, on retrouve les cochenilles, les pucerons et les cigales.

Caractéristiques morphologiques :

  1. Insectes avec deux paires d'ailes disposées en forme de toit au repos. Les ailes antérieures et postérieures ont une forme et une nervation similaires (d'où le nom "Homo-ptères").
  2. Ailes antérieures d'une texture uniforme, repliées diagonalement ou superposées partiellement sur l'abdomen. Beaucoup d'espèces sont aptères.
  3. Antennes très courtes, ressemblant à des cheveux.
  4. Pièces buccales de type suceur ou piqueur-suceur, émergeant de l'arrière de la tête, semblant provenir d´entre les hanches antérieures (base des pattes sous l'abdomen).

Parmi les organismes les plus connus de l'ordre des hyménoptères, on retrouve les guêpes, les abeilles et les fourmis.

Caractéristiques morphologiques :

  1. Insectes avec deux paires d'ailes membraneuses dont la plupart des espèces ont les ailes antérieures pourvues de nombreuses cellules; chez certaines petites espèces, les cellules sont réduites en nombre et même complètement absentes.
  2. Ailes postérieures nettement plus petites que les ailes antérieures, avec une rangée de petits crochets (hamules) sur leur marge antérieure, qui relient chacune d'elle aux ailes antérieures.
  3. Corps robuste et compact, avec abdomen souvent comprimé à la base (taille de guêpe).
  4. Antennes de formes variables, plus courtes que le corps: claviformes (en massue), coudées ou filiformes.
  5. Pièces buccales surtout de type broyeur ou broyeur-lécheur. Chez le second type, que l'on retrouve chez les abeilles, l'appareil buccal forme une structure allongée leur permettant d'aspirer le nectardes fleurs.

Parmi les organismes les plus connus de l'ordre des lépidoptères, on retrouve les papillons de jour et de nuit et les chenilles (ex : tordeuse des bourgeons de l'épinette).

Caractéristiques morphologiques :

  1. Insectes avec quatre ailes membraneuses couvertes d'écailles; quelques espèces sont aptères ou ont des ailes vestigiales.
  2. Corps et pattes recouverts de poils; l'abdomen est composé de dix segments.
  3. Antennes avec de nombreux segments, habituellement filiformes, en massues ou plumeuses.
  4. Pièces buccales de type suceur habituellement munies d'un proboscis tubulaire enroulé, communément appelé trompe. Peu d'espèces ont des pièces buccales atrophiées (quelques Microlépidoptères). Une seule famille a des pièces buccales de type broyeur (Micropterygidae).

Parmi les organismes les plus connus de l'ordre des thysanoptères, on retrouve les thrips (ex: thrips du poirier).

Caractéristiques morphologiques :

  1. Insectes minuscules (moins de 2 mm) au corps fusiforme et allongé avec deux paires d'ailes allongées et étroites, à nervation réduite ou absente, bordées d'une frange de longs poils, d'où le nom "Thysano-ptères". Plusieurs espèces ou formes sont aptères (dépourvues d'ailes).
  2. Antennes et pattes courtes.
  3. Pièces buccales asymétriques de type piqueur-suceur formant un cône ventral avec 3 stylets(pièce fine rigide et acérée).
Date de modification :